Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > Akupuntura sortie par Erizon wall au Turbon

9 octobre, 2015

Akupuntura sortie par Erizon wall au Turbon

Classé dans : — topospyreneens @ 10:40

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Aragon, Ribagorza, Turbon,

Picon de las ochos (2278 m), face Sud-Ouest,

« Akupuntura », sortie par « Erizon wall » (6a max, 5+ oblig./800 m)

Turbon

Manière originale d’aller visiter ce géant de calcaire bien individualisé et visible de très loin. La végétation, bien que très présente, ne gâche pas trop l’escalade qui reste très belle dans certaines longueurs en dalles sculptées. Il faudra être à l’aise sur les pieds pour se faire plaisir car l’espacement des points est parfois conséquent. Le Turbon est un sommet très sauvage qui mérite une visite.

Première ascension : Remi Bresco et Luis Alfonso en avril 2014 pour « Akupuntura » et Josep Solé avec Luis Alfonso pour « Erizon wall » en juin 2011.

Accès voiture : Le plus simple en venant de France est d’emprunter la N230 jusqu’à Vilaller. Quelques kilomètres au Sud, prendre à droite vers Casteron de Sos, et rapidement à gauche vers Graus (A1605). On passe le village de Bonansa et le col du même nom. Après Pardinella, prendre à droite vers Campo (V-9601). Après quelques kilomètres, prendre à droite vers Vilas del Turbon, puis rapidement à gauche vers Serrate. Avant d’arriver à ce village, dans une courbe à droite, prendre à gauche une piste et suivre les panneaux du refuge du Turbon. On passe à côté d’un réservoir d’eau en béton où il est possible de se garer mais la piste est en bon état pour continuer quelques épingles jusqu’à ce qu’elle passe à l’aplomb de la face Sud-Ouest. Se garer à droite (2 ou 3 places, cairns).

Accès pédestre : Suivre une sente qui monte droit vers la face (cairns) en longeant une dépression. On arrive à un éboulis que l’on traverse vers la droite pour aller chercher l’endroit où l’éperon descend le plus bas (1 sangle visible assez haut). « Erizon wall » démarre juste à gauche (goujon visible). Compter 30 minutes.

Descente : Du sommet de la dernière longueur de « Erizon wall » continuer par du terrain facile en se tenant à droite de l’éperon jusqu’au sommet du Picon de las ochos. Descendre sur le versant opposé jusqu’à un vaste col (las colledetas). Basculer au Sud dans le couloir issu de ce col, lorsqu’il devient raide, partir à flanc à droite par une sente (cairns) en direction la piste et du refuge du Turbon. Suivre ensuite la piste jusqu’à la voiture (1 heure 30 à 2 heures).

A la fin de « Akupuntura », il est possible de descendre en rappels puis à pied mais vues la faible inclinaison et la végétation, ceux-ci doivent être galères.

Difficultés : 6a max, V+ obligatoire. Voie principalement en dalles couchées.

Equipement : La voie est semi-équipée sur goujons. Tous les relais sont en place sur deux gougeons.

Matériel : 10 dégaines (dont des longues) un jeu de coinceurs, un jeu de friends jusqu’au camalot n°2, sangles. Encordement à 60 mètres.

Hauteur de la voie : 800 mètres pour 16 longueurs.

Itinéraire :

L1 : Droit jusqu’à une vire (V, 50 m).

L2 : Traverser la vire (marche) et faire le relais sur un arbre isolé (40 m).

L3 : Franchir le mur dans l’axe au-dessus (IV) puis une dalle (V), relais sur une bonne vire (50 m).

L4 : la belle dalle dans l’axe en franchissant d’abord un petit surplomb puis une succesion de fissures (V, 55 m).

Faire un rappel de 20 mètres dans le couloir à gauche pour se retrouver au pied du dièdre bien marqué visible du bas.

L5, L6 et L7 : suivent la dalle à gauche du dièdre (V avec un passage de V+).

L8 : Rejoindre le sommet du dièdre par un couloir et traverser une vire. (III+, 30 m).

L9 : Traverser un pierrier légèrement vers la gauche.

L10 : Remonter un système de dalles d’abord droit puis en ascendance à droite (V, 45 m).

L11 : Succession de ressauts et de courtes fissures en visant le bas d’un dièdre en arc de cercle (V+ puis IV, 40 m).

L12 : Dans la dalle un peu plus redressée en ascendance à gauche, relais juste sous le dièdre en arc de cercle (IV+, 40 m).

L13 : Traverser horizontalement à gauche (1 piton) jusqu’à un dièdre que l’on remonte. Le quitter par la droite au niveau d’une petite vire (V+, 35 m).

C’est la fin de « Akupuntura » (descente en rappels posssible). Pour continuer par « Erizon wall » partir en ascendance à gauche (marche) pour rejoindre le fil de l’éperon.

L14 : Franchir un mur à strates (gougeon visible), une courte traversée à droite permet de grimper à droite d’un dièdre raide (V, 45 m).

On suit alors le fil de l’éperon peu raide sur environ 200 mètres (III puis II) en visant le pied d’une belle dalle à cannelures triangualire visible de loin.

L15 : Remonter le bord droit de cette dalle (IV+) jusqu’à un passage plus raide (6a, 2 pitons, 1 spit). Realis juste au-dessus, 55 m.

L16 : Un court passage raide à gauche (III+) puis le fil de l’éperon, 50 m.

Horaire : 6 à 8 heures.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...