Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > ANTIKRESTA AU PIC DE SAN CUGAT (07 octobre 2010)

9 octobre, 2010

ANTIKRESTA AU PIC DE SAN CUGAT (07 octobre 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 20:22

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, face Sud du pic inférieur de San Cugat

Voie « Antikresta »

Il s’agit de la plus récente du secteur (2009). Après une première partie typique de San Cugat : jardins, manque de continuité malgré une magnifique 5ème longueur, la seconde partie réserve une escalade de toute beauté, plutôt raide et avec beaucoup d’ambiance. En résumé, elle fait partie des voies à ne pas manquer dans cette vaste et haute face Sud. Comme toujours le rocher est un régal de sculpture et d’adhérence.

101007antikrestasancugat011.jpg

Antikresta
Album : Antikresta

4 images
Voir l'album
 

Première ascension : Sidarte Gallego, et Luis Alfonso en février 2009.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et prendre à gauche avant de rentrer dans celui-ci en direction du pont au pied des parois. Parking juste avant le pont.

Accès pédestre :Bien repérer l’attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. Juste avant celle-ci, remonter un couloir d’éboulis à gauche pendant 5 minutes. La voie débute à droite d’un V caractéristique. La première longueur est couchée et navigue entre la végétation (gougeon visible).

Descente :De R11 ou du sommet de l’aiguille désescalader au mieux (II, rocher moyen) vers l’Est en direction d’un col. Descendre droit dans l’axe du col dans une dépression végétative (sente) jusqu’à un rappel de 60 mètres. Au pied traverser à droite (falaise dans le dos) pour retrouver R7bis. On trouve un peu en-dessous le départ de la via ferrata qui ramène au pied de la paroi. Compter 45 minutes jusqu’à la voiture.

Itinéraire :L’itinéraire est évident. R1 se situe sur la vire au sommet de la première lame calcaire. L3 : commencer par descendre de quelques mètres derrière la lame. R3 peut se shunter en gérant le tirage avec quelques mètres de corde tendue. Dans la 6ème longueur, il y a un relais intermédiaire à la fin de la traversée à droite juste après un énorme bloc, il vaut mieux relayer plus haut au pied de la dalle en 6a+. A R7, une corde fixe puis une vire permet de rejoindre R7bis (60 mètres). De R11, on peut descendre directement à droite ou monter au sommet de l’aiguille (pas de relais en haut).

Difficultés :6c maximum, 6a obligatoire. On grimpe majoritairement en dalle avec de courts passages plus raides. La voie est très bien équipée. Le rocher est excellent avec de courts passages un peu sale.

Equipement :La voie est entièrement équipée et ne nécessite pas l’utilisation de friends ou coinceurs.

Matériel :21 dégaines plus les relais, 12 suffisent sauf pour la 8ème longueur. Rappel de 60 mètres indispensable.

Hauteur de la voie :450 mètres pour 11 longueurs.

Horaire :4 heures.

Topo :Cette voie récente ne figure pas dans le topo « Roca caliente en los pirineos » (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Cependant il peut aider pour la situation de la voie dans la paroi.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...