Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > CALCOTETS AU PIC DE SAN CUGAT

24 février, 2008

CALCOTETS AU PIC DE SAN CUGAT

Classé dans : — topospyreneens @ 21:37

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Contreoforts du pic de sanCugat, face Sud,

voie Calçotets

Ceux qui auraient pu être un peu déçus par cette immense paroi de San Cugat, devraient aller essayer celle-ci. Contrairement à quelques unes de ses voisines dont l’élan est parfois coupé par des vires et des zones couchées « Calçotets » parcourt d’un seul jet 320 mètres de dalles et murs parfaitement sculptés. C’est à coup sûr, la plus élégante qu’il m’est été donné de parcourir sur cette paroi.

Topo calcotets 

Calçotets au pic de San Cugat
Album : Calçotets au pic de San Cugat

5 images
Voir l'album

Première ascension : Ademir Castillo et Luis Alfonso en mars 2006.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge part sur la gauche derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. On le quitte au niveau d’une dépression une centaine de mètres avant l’aplomb de la voie que l’on atteint au mieux (quelques pas d’escalade faciles). L’attaque se situe dans une dalle grise assez caractéristique, gougeons rouges visibles (20 à 30 minutes).

Descente : En 6 rappels dans la voie : R8, R7, R6, R5, R3, R1.

Difficultés : 6c max. 5+ obligatoire. Les pas les plus durs sont en dalles.

Equipement : La voie est entièrement équipée en gougeons de 8 et 10 mm dans les longueurs et de 2 gougeons de 10mm à tous les relais.

Matériel : 17 dégaines plus les relais, nous avons utilisé les camalots n°1 et 2 dans les sections plus faciles où les points sont parfois plus éloignés. Cordes de 50 mètres.

Hauteur de la voie : 320 mètres, 8 longueurs dont certaines font 50.

Horaire : 3 à 4 heures.

Topo : Diffusé sur onaclimb.com, pour situer la voie, on peut consulter le topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Elle est juste à gauche de « Jamon de pato ».

Un commentaire »

  1. PONSART Olivier

    Salut JP!

    Merci pour l’info, c’est une superbe voie très bien équipée. Nous l’avons faite en cordée de 3 le lundi 06/04/2009. Nous avons mis un peu plus de temps que prévue mais a trois c’est normal. La corde de rappel de 50m était limite pour la dernière longueur mais juste ce qu’il faut, une de 60 serait plus agréable.
    Nous avons croisé quelques sangliers ds la marche d’approche mais au moins on étaient chaud pour attaquer la voie.
    C’était pour moi mon premier 6c en tête, j’étais super content de le passer…même si en france il aurait été côté un peu en dessous.
    Tu nous avais pas dit qu’il était possible de discuter avec les vautours aux relais du haut! Ils sont très gentils.
    La prochaine fois on ira faire « ROMEL » même si celle que l’on vient de faire était la plus belle.
    Encore merci pour le rens, a bientôt JP
    Olivier

    Commentaire by PONSART Olivier — 7 avril, 2009 @ 15:17

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...