Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > CHARLOTTE A LA PUNTA FERRUSOLA (05 juillet 2010)

9 juillet, 2010

CHARLOTTE A LA PUNTA FERRUSOLA (05 juillet 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:17

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Val de Boi, barrage de Cavallers, punta ferrusola, versant Est,

voie : « Charlotte »

Voie certainement peu fréquentée, l’escalade y est pourtant très belle et variée, on pourra simplement reprocher à cet itinéraire son manque d’ambiance. Toutes les longueurs sont belles, après les deux premières en dalle équipée, le reste de la voie suit des systèmes de fissures plutôt fines et de dièdres qui laissent la part belle à l’autoprotection. Bref de quoi passer une petite journée en se faisant plaisir.

100705charlottecavallers.jpg

Charlotte à Cavallers
Album : Charlotte à Cavallers

3 images
Voir l'album

Première ascension :Jean-Michel Arizon, Sidarta Gallego et Luis Alfonso.

Accès voiture : Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès pédestre :Du parking, prendre le chemin à droite pour monter sur le barrage que l’on traverse. A son extrémité, prendre une sente horizontale à droite. On la quitte au bout de 30 mètres pour emprunter une autre sente raide qui monte sur la gauche (cairn). Il s’agit du chemin d’accès aux aiguilles de Comelastorre. On suit cette sente assez bien marquée et jalonnée de nombreux cairns jusqu’à ce que la forêt commence à devenir éparse. Le sentier passe à côté d’un petit pierrier. C’est à cet endroit qu’on le quitte pour prendre à gauche hors sentier en direction de la punta Ferrusola devenue bien visible. Une traversée ascendante qui coupe la gorge de Llises permet d’en rejoindre la base à peu près au départ de la voie « Barrière-Alfonso ». Continuer en longeant la base vers la gauche pour passer au pied de la voie « Baro », une descente d’une vingtaine de mètres permet d’arriver au pied de « Charlotte », (1 heure). Le départ est caractérisé par un petit surplomb (2 spits visibles).

Descente :Du dernier relais, descendre à la brêche sur le versant opposé (désescalade facile de 30 mètres) où l’on trouve 2 anneaux de rappel. Un rappel de 50 puis de 30 mètres permettent de prendre pied sur une large vire herbeuse. La suivre vers la gauche (sens de la descente) jusqu’à son extrémité où un dernier rappel de 25 mètres permet de rejoindre la gorge non loin de l’attaque.

Difficultés :6b maximum, 6a obligatoire. Les difficultés sont variées, dalle, fissure, dièdre mais l’escalade n’est jamais physique ou continue.

Equipement :La voie est équipée en gougeons dans les dalles et entiérement déséquipée ailleur.

Matériel :10 dégaines plus les relais, 1 jeu de coinceurs, 1 jeu de friends du 0 au 3 camalot. Attention : corde de 60 mètres indispensable sous peine de corde tendue.

Hauteur de la voie :265 mètres pour 5 longueurs.

Altitude sommet :2400 mètres environ.

Horaire :3 heures.

Topo :« Roca caliente en los pirineos » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...