Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > COULOIR MARIBEL A LA PUNTA CAPULLO

30 janvier, 2008

COULOIR MARIBEL A LA PUNTA CAPULLO

Classé dans : — topospyreneens @ 21:26

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Massif de Partacua, Pena Telera, Punta Capullo (2567 m.), versant Nord,

Couloir Maribel

Cette grande et belle montagne de la partie occidentale du versant espagnol de la chaîne constitue à elle seule un massif aux immenses possibilités une fois l’hiver installé. La Punta Capullo et la Pena Telera ne constituant d’ailleurs qu’une partie du massif de Particua situé dans la vallée de Tena. Les possibilités d’ascension de couloir et autre goulotte sont très grandes, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux en fonction de l’humeur. Les dénivelées peuvent se révéler importantes, ou plus courtes comme pour le Maribel avec ses 350 mètres,  présenté ici. L’attrait de ce couloir réside essentiellement dans sa variété et la succession de quelques courts (mais parfois raides) passages techniques qui viennent rompre la monotonie d’un couloir.

l'attaque du couloir

couloir Maribel à la Pena telera
Album : couloir Maribel à la Pena telera

5 images
Voir l'album

Première ascension : J. Calvo et J.L. Lalaguna le 12 avril 1980.

Accès voiture : Remonter la vallée d’Ossau à partir de Pau, en passant par Laruns. Traverser la frontière au col du Pourtalet pour s’engager versant espagnol dans la vallée de Tena. Une quinzaine de kilomètres après le col, prendre à droite la petite route qui monte au village de Piedrafita de Jaca. A la sortie de celui-ci, continuer sur la piste qui conduit à l’entrée d’un parc animalier (panneau). La piste est fermée à la circulation peu après un immense hangar qui sert de bivouac l’hiver. Parking aménagé, cabane d’entrée du parc animalier fermée en hiver.

accès pédestre : Continuer à pied sur la piste qui monte tranquillement en lacets. On la quitte au niveau d’un plateau sur lequel est bâti une petite cabane (bon endroit de bivouac), pour prendre à gauche un sentier qui monte au lac de piedrafita (panneau en bois). On se trouve alors au pied de la face Nord de la Pena telera, presque à l’aplomb de sa voie normale. Traverser sous cette face en allant vers l’ouest. On passe sous la grande diagonale (immense couloir qui raye toute la face Nord de droite à gauche). Remonter alors une grande pente de neige à droite de la grande diagonale. Elle se rétrécit en montant vers le couloir « Maria Jose Aller ». Bien avant de l’atteindre, traverser à droite pour rejoindre une cuvette neigeuse au pied du couloir Maribel que l’on n’aperçoit qu’au dernier moment (2 heures 30). Juste à droite on peut observer le bas du couloir en Y par lequel on descendra.

Description : Comme toutes les descriptions hivernales, les difficultés rencontrées dépendent des conditions. Tous les relais se font sur pitons ou friends. Remonter les 100 premiers mètres du couloir en neige et faire relais à droite au pied d’un ressaut en glace. Ce ressaut fait environ 20 mètres à 70° avec 4 mètres à 85° à la sortie, continuer dans la neige pour faire relais à gauche. Continuer dans la neige entrecoupée d’un petit ressaut en glace (10 mètres à 70°), relais à gauche au dessus. Le couloir bifurque à droite et se rétrécit. La longueur suivante est à 60° avec de petits ressauts plus raides en glace. Relais à droite sur friends au pied d’un rétrécissement vertical en rocher. Franchir ce ressaut mixte de 4 mètre (4+, 1 piton) et continuer dans le couloir en neige. Relais décalé à droite sur 2 pitons en place. Nouveau rétrécissement mixte sur 2 mètres (piton au pied) puis 20 mètres en glace. Le couloir s’élargit, on trouve le relais sur la droite (1 piton en place). Il ne reste qu’une trentaine de mètres en neige pour sortir sur l’arête à droite de La Pena Telera.

Compter 4 à 5 heures d’ascension.

 

Descente : Il est possible de passer au sommet de la Pena Telera et de redescendre par sa voie normale et son « passage horizontal ». Il semble toutefois plus facile et plus rapide de descendre par le couloir en Y. Pour cela, partir vers l’ouest et contourner horizontalement en versant Sud la Punta Capullo pour arriver à la sortie du couloir en Y. Il s’agit du premier couloir que l’on rencontre. Faire alors 2 rappels dans celui-ci, le second est caché sous un immense surplomb dans l’axe du couloir. Puis terminer à pied dans le couloir à 45°. On rejoint ainsi le pied du couloir Maribel et l’itinéraire d’approche (2 heures 30 à 3 heures jusqu’à la voiture).

Difficultés : D+ qui peut varier en fonction des conditions. Les passages durs sont raides mais courts et bien protégeables.

Equipement : On trouve quelques pitons aux relais qu’il faut parfois renforcer.

Matériel : 3 ou 4 broches, 1 jeu de friends jusqu’au camalot jaune dont des petits, 1 petit jeu de coinceurs, 2 pitons lame.

Hauteur de la voie : 350 mètres.

Horaire : 4 à 5 heures pour le couloir.

Topo : Neige, glace et mixte de Francis Mousel aux éditions Franck.

Passages pyrénéens R. Munsch, C. Ravier et R. Thivel aux éditions du pin à crochets.

Valle de Tena, las 50 mejores ascensiones, de E. Villasur et J. Armesto, aux éditions Barrabes.

Où dormir : La course est réalisable à la journée. Possibilités de bivouac sous tente à la cabane sur le plateau ou aux abords du lac de Piedraffita.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...