Topos versant espagnol

23 mai, 2008

DIEDRE GRIS A MONTREBEY

Classé dans : — topospyreneens @ 16:45

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Montrebey, paroi de catalogne, face sud-ouest,

voie dièdre gris, ou Gritos y sussurros

Voie exceptionnelle, soutenue, d’une logique implacable. Elle suit une ligne où alternent fissures, dièdres et cheminées. Peu équipée : au maximum 2 ou 3 pitons par longueur, certains relais sont à renforcer. L’escalade est physique surtout à partir de la 6ème longueur (passage de plusieurs surplombs). Un beau voyage au milieu de cette immense paroi.

topo dièdre gris à Montrebey 

Dièdre gris à montrebey
Album : Dièdre gris à montrebey

12 images
Voir l'album

Première ascension : G. Dubouloz et O. Schultz en 1979.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et traverser Puente de Montanana. A la sortie du village, prendre à gauche en direction de Tremp. On traverse le pont et 200 mètres plus loin prendre une petite route à droite marquée « congost de Montrebey ». On passe plusieurs bifurcations en suivant toujours la même direction. On passe sous une falaise calcaire et peu après, prendre une piste qui descend fortement sur la droite. On arrive rapidement au récent parking aménagé (barrière).

Accès pédestre : Passer la barrière et continuer sur la piste, 100 mètres plus loin on trouve une bifurcation, continuer sur la piste qui descend à droite. On longe ainsi la rivière jusqu’à un pont suspendu : el puente colgante que l’on franchit. Débute ensuite l’impressionnant sentier taillé dans la roche qui franchit le défilé, la paroi se dessine peu à peu sur la gauche. Juste à la fin du sentier taillé, alors que la paroi change d’orientation, quitter le sentier pour remonter une sente à gauche qui longe le pied de la falaise (cairns, marquage orange). On remonte ainsi pendant 10 à 15 minutes, l’attaque est caractérisée par un arbre sur une vire une dizaine de mètres au dessus de la sente. On se trouve alors à une cinquantaine de mètres à droite de l’aplomb du dièdre. Compter 1 heure de la voiture.

Descente : A pied, elle est assez commode mais il est possible de se perdre. Du sommet de la voie, faire quelques mètres sur la droite jusqu’à la sortie de « Estrella pirata », débute alors sur la gauche une sente qui s’insinue entre les buis. La suivre jusqu’à une première dépression, elle traverse à droite jusqu’à une seconde dépression plus marquée que l’on suit (éboulis). On se rapproche ainsi d’un éperon sur la droite. Quitter alors le premier couloir pour franchir l’éperon (cairns) et descendre derrière dans un second couloir qui ramène au sentier taillé en amont du pont suspendu. (1 heure à 1 heure 30 jusqu’à la voiture).

Difficultés : 6a+ max, 5+ oblig. La voie est raide et soutenue surtout à partir de L6.

Equipement : La voie est peu équipée. On trouve au maximum 2 ou 3 pitons par longueur et certains relais sont à renforcer.

Matériel : 10 dégaines dont des longues, un jeu de friends très complet jusqu’au 3,5 camalot en doublant éventuellement quelques tailles moyennes, un jeu de coinceurs (les gros ne sont pas utiles), de grandes sangles pour les arbres et pour rallonger les points, les pitons ne sont pas utiles mais pourquoi pas en prévoir 3 ou 4.

Hauteur de la voie : 400 mètres, 11 ou 12 longueurs.

Horaire : 6 à 8 heures.

Topo : Montsec oeste de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...