Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013)

10 novembre, 2013

JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 18:14

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, défilé d’Escales,

pic de San Cugat, versant Sud,

« Jamon de pato » ED/600 m

Il s’agit d’un très bel itinéraire, par sa longueur et par la beauté de l’escalade. Les jardins traversés se font vite oublier. Il faudra être à l’aise sur les pieds pour l’apprécier à sa juste valeur. L’équipement est bon, parfois un peu espacé dans les longueurs plus faciles. Malgré la longueur, il est possible d’aller assez vite.

JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013) topo-jamon-de-pato-a-san-cugat-300x225

Première ascension : Xavi Buxo et Luis Alfonso en avril 1999.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Contourner la centrale électrique par la droite, on trouve derrière celle-ci un chemin aménagé. Le suivre, en bas des marches en bois, prendre à gauche une sente balisée en rouge qui remonte un ruisseau asséché jusqu’à l’aplomb de la voie que l’on rejoint directement, au mieux, à travers la végétation (20 minutes).

Descente : Du sommet de la voie, rejoindre facilement le fil de l’arête que l’on suit peu de temps vers l’Est, on rencontre sur celle-ci un arbre avec un relais. Faire un rappel de 50 mètres versant nord. En bas de celui-ci, traverser le plateau vers l’ouest pour atteindre un vallon que l’on descend intégralement jusqu’à la route (éboulis raides). Dans le bas du vallon il faut faire 2 rappels (20 puis 30 mètres) pour descendre une sorte de canyon. Lors de notre passage, le premier relais avait disparu emporté par un ravinement, nous avons laissé une lunule de rocher rive droite sans maillon. Le second relais est sur spits (compter 1 heure)

Difficultés : 7a max, 6b obligatoire. La voie n’est pas continue bien que soutenue dans sa première moitié, elle est coupée par une zone médiane facile. La dernière partie est beaucoup plus facile et « roulante ».

Equipement : La voie est équipée en gougeons de 8 mm aux relais et dans les longueurs.

Matériel : 14 dégaines plus les relais. Prendre 2 ou 3 friends petits et moyens, il est possible de s’en passer avec un peu de moral. Encordement à 60 mètres confortable (L12 fait 55 bons mètres).

Hauteur de la voie : 590 mètres. 13 longueurs.

Horaire : 5 à 6 heures pour la voie.

Détail des longueurs : L’itinéraire est sans problème. Pour traverser le jardin de L7 bien monter en ascendance à droite au plus facile jusqu’à l’aplomb d’un mur où les gougeons de la suite sont visibles. L9, L10 et L11 peuvent se faire corde tendue, il faut viser un très bel éperon de rocher gris où se situe L12.

Topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Un commentaire »

  1. Lionel

    Bonjour. Pour la descente de Jamon de Pato, le relai sur lunule rive droite a été enlevé. Il en existe un autre caché dans des arbustes rive gauche. Relai sur cordelettes avec un maillon . Il faut 35m pour arriver au relai sur spits plus bas. Merci pour ce site ou je viens régulièrement piocher des infos voire des idées de sorties. Certains font les 100 plus belles : les JPJ c’est pas mal aussi ;-)

    Commentaire by Lionel — 20 avril, 2014 @ 18:09

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...