Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > Recherche : barrage cavallers espagne

28 juillet, 2016

Arnaud au pic de Comalestorres

Classé dans : — topospyreneens @ 9:20

Val de Boi, Cavallers, pic de Comalestorres (2812 m), face NE,

quatrième éperon, voie Arnau

D/260 m (V+ max et oblig.)

Très belle voie, rapide, sur du très bon rocher avec un peu de lichen peu gênant par endroit (principalement la dernière longueur). Principalement en dalle sculptée en cannelures avec un très beau dièdre fissuré en 3ème longueur pour varier les plaisirs.

16-07-03 Arnau à Comalestorres

Première ascension : Xavi Busco et Luis Alfonso.

Accès voiture : Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès pédestre : Du parking, prendre le chemin à droite pour monter sur le barrage que l’on traverse. A son extrémité, prendre une sente horizontale à droite. On la quitte au bout de 30 mètres pour emprunter une autre sente raide qui monte sur la gauche (cairns). Il s’agit du chemin d’accès aux aiguilles de Comalestorres. On suit cette sente assez bien marquée et jalonnée de nombreux cairns jusqu’au pied de la 4ème aiguille de Comalestorres en traversant un pierrier. Suivre alors le pied de la paroi vers la droite, passer au pied d’un profond couloir (où se déroule la descente). Le pied de la paroi devient horizontal et la voie visible caractérisée par une dalle sculptée très caractéristique, 1 spit au départ, 1 heure 30.

Descriptif des longueurs :

L1 : remonter intégralement la dalle en passant à gauche d’un petit pin, le relais est quelques mètres au-dessus.

L2 : franchir une sorte de court petit dièdre. Partir en ascendance à gauche pour gagner une zone fracturée que l’on remonte jusqu’à une vire herbeuse. Franchir un dièdre vers la droite pour rejoindre le fil de l’éperon où l’on trouve le relais.

L3 : partir dans l’axe sur une quinzaine de mètres (1 spit) jusqu’à une vire que l’on traverse vers la droite jusqu’au pied d’un dièdre (1 spit) que l’on remonte intégralement.

L4 : gravir le dièdre au dessus du relais puis en ascendance à droite jusqu’à une grande vire herbeuse. Le relais se trouve à gauche d’une zone déversante.

L5 : en ascendance à gauche au-dessus du relais pour gagner une dalle cannelée que l’on remonte jusqu’à la crête.

Descente : Du dernier relais, traverser vers la gauche en suivant la crête qui descend vers la 4ème aiguille de Comalestorres. En se tenant à droite, elle est raide mais sans difficulté particulière entre pelouses et blocs. On arrive à une brèche très marquée. Emprunter une série de 3 rappels (35 m environ chacun) en rive gauche du couloir en versant Est. Ils déposent sur la sente de la marche d’approche.

Difficultés : V+ maximum et obligatoire.

Equipement : Les relais sont tous équipée de deux spits. Un spit au départ de la voie et deux spits dans L3.

Matériel : 10 dégaines plus les relais, 1 jeu de coinceurs, 1 jeu de friends du 0 au 3 camalot. Attention : corde de 60 mètres indispensable sous peine de corde tendue ou de relais intermédiaires.

Hauteur de la voie : 260 mètres pour 5 longueurs.

Altitude sommet : 2812 mètres environ.

Horaire : 3 heures.

Topo : «Cavallers, Travessani, Aigüestortes » de Luis Alfonso

9 juillet, 2010

CHARLOTTE A LA PUNTA FERRUSOLA (05 juillet 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:17

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Val de Boi, barrage de Cavallers, punta ferrusola, versant Est,

voie : « Charlotte »

Voie certainement peu fréquentée, l’escalade y est pourtant très belle et variée, on pourra simplement reprocher à cet itinéraire son manque d’ambiance. Toutes les longueurs sont belles, après les deux premières en dalle équipée, le reste de la voie suit des systèmes de fissures plutôt fines et de dièdres qui laissent la part belle à l’autoprotection. Bref de quoi passer une petite journée en se faisant plaisir.

100705charlottecavallers.jpg

Charlotte à Cavallers
Album : Charlotte à Cavallers

3 images
Voir l'album

Première ascension :Jean-Michel Arizon, Sidarta Gallego et Luis Alfonso.

Accès voiture : Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès pédestre :Du parking, prendre le chemin à droite pour monter sur le barrage que l’on traverse. A son extrémité, prendre une sente horizontale à droite. On la quitte au bout de 30 mètres pour emprunter une autre sente raide qui monte sur la gauche (cairn). Il s’agit du chemin d’accès aux aiguilles de Comelastorre. On suit cette sente assez bien marquée et jalonnée de nombreux cairns jusqu’à ce que la forêt commence à devenir éparse. Le sentier passe à côté d’un petit pierrier. C’est à cet endroit qu’on le quitte pour prendre à gauche hors sentier en direction de la punta Ferrusola devenue bien visible. Une traversée ascendante qui coupe la gorge de Llises permet d’en rejoindre la base à peu près au départ de la voie « Barrière-Alfonso ». Continuer en longeant la base vers la gauche pour passer au pied de la voie « Baro », une descente d’une vingtaine de mètres permet d’arriver au pied de « Charlotte », (1 heure). Le départ est caractérisé par un petit surplomb (2 spits visibles).

Descente :Du dernier relais, descendre à la brêche sur le versant opposé (désescalade facile de 30 mètres) où l’on trouve 2 anneaux de rappel. Un rappel de 50 puis de 30 mètres permettent de prendre pied sur une large vire herbeuse. La suivre vers la gauche (sens de la descente) jusqu’à son extrémité où un dernier rappel de 25 mètres permet de rejoindre la gorge non loin de l’attaque.

Difficultés :6b maximum, 6a obligatoire. Les difficultés sont variées, dalle, fissure, dièdre mais l’escalade n’est jamais physique ou continue.

Equipement :La voie est équipée en gougeons dans les dalles et entiérement déséquipée ailleur.

Matériel :10 dégaines plus les relais, 1 jeu de coinceurs, 1 jeu de friends du 0 au 3 camalot. Attention : corde de 60 mètres indispensable sous peine de corde tendue.

Hauteur de la voie :265 mètres pour 5 longueurs.

Altitude sommet :2400 mètres environ.

Horaire :3 heures.

Topo :« Roca caliente en los pirineos » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

5 août, 2009

INDIRECTISIMA A CAVALLERS (04 août 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 10:21

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Cavallers, pared donde peta el riu malo, massif des Encantats,

« Indirectisima »

La voie est très belle comme bien souvent à Cavallers, à condition d’aimer un tant soit peu l’escalade sur les pieds. Toutes les parties en dalle sont équipées (pas toujours très près mais toujours intelligemment), les sections fissurées accueilleront avec plaisir friends et coinceurs. La voie traverse pas mal et s’applique à éviter les différents surplombs qui barrent cette paroi. Le granit est magnifique et très adhérent.

Topo Indirectisima

Indirectisima à Cavallers
Album : Indirectisima à Cavallers

7 images
Voir l'album

Première ascension :José Soler, Alex Soriano, Lluis Reverter et Luis Alfonso, rééquipée par Jean-Michel Arizon et Luis Alfonso.

Accès pédestre :Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès voiture :Du parking, prendre le chemin à droite pour arriver à l’extrémité droite du barrage. Ne pas le traverser mais longer intégralement le lac rive gauche. Il faut alors traverser le ruisseau au fond de la retenue, il peut être nécessaire de se déchausser. Monter ensuite en ascendance à gauche vers le pied de la paroi dans un éboulis cairné (30 à 40 minutes). La voie débute dans une tâche de granit clair à droite de l’aplomb de deux zones surplombantes.

Descente :Par les rappels de la voie « Shrek 2 ». Du sommet de la voie, traverser d’une quinzaine de mètres vers la droite pour trouver le premier rappel dans une dalle sous un pin. Les relais suivants sont dans l’axe. Le dernier est un peu caché sous une vire occupée par des pins.

Difficultés :6b maximum, 5+ obligatoire. Les difficultés sont plutôt en dalle.

Equipement :La voie est équipée sur gougeons dans toutes les parties dalleuses. Les zones fissurées sont restée vierges et accueilleront vos friends. Tous les relais sont en place.

Matériel :10 dégaines, 1 jeu de friend jusqu’au camalot bleu (n°3), 1 jeu de coinceurs. Attention : corde de 60 mètres indispensable.

Hauteur de la voie :300 mètres. Escalade plutôt rapide bien que détournée.

Altitude sommet : 2100 mètres.

Horaire : 3 herures.

Topo :« Roca caliente en los pirineos » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir :Camping dans le val de Boï.

1 janvier, 2008

TIRAMISU A CAVALLERS

Classé dans : — topospyreneens @ 22:22

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Cavallers, Agulla Jordi Pujol,

voie Tiramisu

 Belle voie quasi-équipée tout d’abord en dalle puis en fines fissures et petit dièdre en haut. La longueur en 6a demande un peu de détermination mais vaut le détour comme la 6ème longueur plus athlétique. La voie suit de très près Profitéroles qui est juste à droite sauf dans le haut où elle s’en éloigne un peu.

Topo tiramisu 

Tiramisu à Cavallers
Album : Tiramisu à Cavallers

4 images
Voir l'album

Première ascension : Sidarta Gallego et Luis Alfonso.

Accès voiture : Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès pédestre : Du parking, prendre le chemin à droite pour monter sur le barrage que l’on traverse. A son extrémité, prendre une sente horizontale à droite. On la quitte au bout de 50 mètres pour emprunter une autre sente raide qui monte sur la gauche (cairn). Il s’agit du chemin d’accès aux aiguilles de Comelastorre. On suit cette sente assez bien marquée et jalonnée de nombreux cairns jusqu’à la sortie de la forêt. Au niveau des derniers pins et alors que le chemin continue dans un pierrier, obliquer à l’horizontale vers la gauche et traverser deux couloirs dont celui de Llises pour arriver au pied de l’aiguille Jordi Pujol (1 heure). L’attaque est assez évidente dans une dalle couchée juste à droite d’une fissure-dièdre sombre bien marquée (1 spit doré dans la dalle). La première longueur est commune avec la 16ème longueur de Profiteroles.

Descente :

Du dernier relais, 3 mètres sous le sommet de l’aiguille, faire un court rappel de 4 mètres sur la gauche jusqu’à une épaule. On aperçoit alors

sur le versant opposé un col que l’on rejoint par une désescalade facile. Au col, descendre d’un vingtaine de mètres à droite dans un cône

d’éboulis pour trouver sur la gauche un relais à partir duquel on fait un rappel de 28 mètres. On se trouve alors dans le couloir de Llises que

l’on descend facilement dans un éboulis instable et parfois raide. On arrive au dessus de grandes dalles couchées, repérer alors à gauche une

vire herbeuse ascendante qui permet de quitter le couloir et de rejoindre par une pente herbeuse un éboulis où l’on retrouve le chemin d’accès

(45 minutes à 1 heure).

Il semble également possible mais moins commode de continuer à descendre le couloir de Llises jusqu’à l’attaque si on a laissé des affaires au pied.

Difficultés : 6b maximum, 6a obligatoire. La troisième longueur est un 6a en dalle où s’enchaînent les pas durs. Le haut est plus physique dans de fines fissures magnifiques.

Equipement : La voie quasi-équipée en goujeons de 12 de couleur orange.

Matériel : 10 dégaines plus les relais, coinceurs (petits) et friends du 0 au 2. Attention : corde de 60 mètres indispensable sous peine de corde tendue.

Hauteur de la voie : 300 mètres.

Altitude sommet : 2400 mètres.

Horaire : 3-4 heures.

Topo : « Roca caliente en los pirineos » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir : Camping dans le val de Boï.

 

SHREK 2 A CAVALLERS

Classé dans : — topospyreneens @ 22:17

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Cavallers, pared donde peta el riu Malo,

voie Shrek 2

 Topo Shrek 2

Shrek 2 à Cavallers
Album : Shrek 2 à Cavallers

6 images
Voir l'album

Première ascension : Cesc Eguia et Luis Alfonso en 07/04.

Accès voiture : Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès pédestre : Du parking, prendre le chemin à droite pour arriver à l’extrémité droite du barrage. Ne pas le traverser mais longer intégralement le lac rive gauche. Il faut alors traverser le ruisseau sans monter au dessus du lac en sautant de blocs en blocs, il peut être nécessaire de se déchausser. Monter ensuite en ascendance à gauche vers le pied de la pared donde peta el riu malo dans un éboulis cairné (30 à 40 minutes). La voie débute dans une dalle noire redréssée (goujeons de 12 dorés). Dans cette même dalle, débute également la voie « agujeta de color de rosa » juste à droite (spits rouillés).

Descente : En rappel, d’abord dans la voie puis dans l’axe pour trouver le 4ème dans la dalle juste en dessous d’une vire avec 2 arbres morts. Tous les relais de rappels sont sur 2 goujeons de 12 avec anneaux.

Difficultés : 6b+ maximum, 6a obligatoire. Les difficultés sont plutôt en dalle et plutôt de type bloc.

Equipement : La voie est très bien équipée en goujeons de 12.

Matériel : 12 dégaines plus les relais. Attention : corde de 60 mètres indispensable.

Hauteur de la voie : 245 mètres. Escalade plutôt rapide.

Altitude sommet : 2100 mètres.

Horaire : 3 heures.

Topo : « Roca caliente en los pirineos » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir : Camping dans le val de Boï.

EL RAP DEL NINO A CAVALLERS

Classé dans : — topospyreneens @ 22:08

 

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Cavallers, paroi del enanito duro,

voie El rap del nino

Magnifique voie soutenue sur un granit parfait.

 Topo el rap del nino

El rap del nino à Cavallers
Album : El rap del nino à Cavallers

3 images
Voir l'album

Première ascension : J. Vera, J. Soler, J. Rigal et Luis Alfonso.

Accès voiture : Val d’Aran puis val de Boï jusqu’au barrage de Cavallers.

Accès pédestre : Du parking il faut rejoindre l’extrémité gauche du barrage en empruntant le sentier à droite puis en traversant sur le barrage. Il est également possible d’emprunter un sentier aménagé sous le barrage. Du bout du barrage, prendre à droite une sente qui suit horizontalement le lac. On laisse sur la gauche la vague sente qui monte vers les aiguilles de Comelastorre, cairn (sentier de descente). On croise rapidement une gorge où la sente se perd. Remonter cette gorge d’abord facilement, quand elle se rétrécit monter en mettant les mains à droite du ruisseau puis à gauche pour en fin le retraverser horizontalement vers le pied de la voie (petit pin, 1 goujeon). 30 minutes.

Descente :

La voie est très difficilement rappelable compte-tenu des nombreuses traversées. Les relais ne sont pas équipés pour les rappels.

La descente s’effectue facilement à pied : du sommet de la voie, traverser presque horizontalement vers la gauche le cirque herbeux en direction d’un pierrier où l’on retrouve les cairns du sentier d’accès des aiguilles de Comelastorre. Les suivre vers la gauche, on arrive rapidement sur une bonne sente cairnée qui ramène au barrage.

Difficultés : 6b maximum, 6a obligatoire. Les difficultés sont plutôt en dalle sauf le 6b qui est un mur raide d’environ 8 mètres. La voie est assez soutenue dans le 5+/6a.

Equipement : La voie est entièrement équipée en goujeons de 12.

Matériel : 11 dégaines plus les relais. Corde de 50 mètres. Coinceurs et friends inutiles.

Hauteur de la voie : 275 mètres.

Altitude sommet : 2100 mètres.

Horaire : 3 à 4 heures.

Topo : « Roca caliente en los pirineos » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir : Camping dans le val de Boï.

 

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...