Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > Recherche : sopeira escalade

10 novembre, 2013

DAVID GARCIA A SAN CUGAT (07 novembre 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 18:21

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, défilé d’Escales,

contrefort du pic de San Cugat, face Sud,

Voie David Garcia, 6b/275 m

Cet itinéraire, situé juste à gauche de « Romel » et « Cosa », n’a pas rencontré le même succès. Pourtant l’escalade y est très belle et assez variée avec malheureusement un jardin à traverser en deuxième longueur.

DAVID GARCIA A SAN CUGAT (07 novembre 2013) topo-david-garcia-a-san-cugat-300x225

Première ascension : Ancien projet terminé au printemps 2006 par Dani martin, Sebas Liendo, Laura Parejo et Primo Neich

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Traverser le pont et prendre à droite. Emprunter une vire rocheuse en ascendance à droite 50 mètres après le pont et juste avant un couloir d’éboulis. On la suit sur une cinquantaine de mètres jusqu’au pied d’une dalle caractéristique. Spits visibles dans la dalle (5 minutes). Quelques moulinettes ont été équipées en 2007 dans les dalles juste à gauche du départ de la voie.

Descente : du dernier relais de la voie, suivre l’arête effilée vers la droite sur une cinquantaine de mètres (III), on croise plusieurs relais de sortie de voies. On arrive à une brèche, on trouve un relais de rappel sur le versant opposé quelques mètre sous l’arête. Faire le rappel de 40 mètres qui mène à une sente qui descend raide dans un couloir d’éboulis jusqu’à la route (30 minutes).

Difficultés : 6b maximum, 6a+ obligatoire. Elles sont surtout concentrées dans les 2 dernières longueurs en dalle sur un calcaire ocre parfait.

Equipement : voie équipée en gougeons de 10 mm dans les longueurs et aux relais. Toutes les zones fissurées laissent la place à l’utilisation des friends.

Matériel : 9 dégaines plus les relais. Prévoir un petit jeu de friends jusqu’au camalot n°3. Encordement à 50 mètres.

Hauteur de la voie : 275 mètres, 5 longueurs.

Horaire : 2 à 3 heures.

Topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 18:14

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, défilé d’Escales,

pic de San Cugat, versant Sud,

« Jamon de pato » ED/600 m

Il s’agit d’un très bel itinéraire, par sa longueur et par la beauté de l’escalade. Les jardins traversés se font vite oublier. Il faudra être à l’aise sur les pieds pour l’apprécier à sa juste valeur. L’équipement est bon, parfois un peu espacé dans les longueurs plus faciles. Malgré la longueur, il est possible d’aller assez vite.

JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013) topo-jamon-de-pato-a-san-cugat-300x225

Première ascension : Xavi Buxo et Luis Alfonso en avril 1999.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Contourner la centrale électrique par la droite, on trouve derrière celle-ci un chemin aménagé. Le suivre, en bas des marches en bois, prendre à gauche une sente balisée en rouge qui remonte un ruisseau asséché jusqu’à l’aplomb de la voie que l’on rejoint directement, au mieux, à travers la végétation (20 minutes).

Descente : Du sommet de la voie, rejoindre facilement le fil de l’arête que l’on suit peu de temps vers l’Est, on rencontre sur celle-ci un arbre avec un relais. Faire un rappel de 50 mètres versant nord. En bas de celui-ci, traverser le plateau vers l’ouest pour atteindre un vallon que l’on descend intégralement jusqu’à la route (éboulis raides). Dans le bas du vallon il faut faire 2 rappels (20 puis 30 mètres) pour descendre une sorte de canyon. Lors de notre passage, le premier relais avait disparu emporté par un ravinement, nous avons laissé une lunule de rocher rive droite sans maillon. Le second relais est sur spits (compter 1 heure)

Difficultés : 7a max, 6b obligatoire. La voie n’est pas continue bien que soutenue dans sa première moitié, elle est coupée par une zone médiane facile. La dernière partie est beaucoup plus facile et « roulante ».

Equipement : La voie est équipée en gougeons de 8 mm aux relais et dans les longueurs.

Matériel : 14 dégaines plus les relais. Prendre 2 ou 3 friends petits et moyens, il est possible de s’en passer avec un peu de moral. Encordement à 60 mètres confortable (L12 fait 55 bons mètres).

Hauteur de la voie : 590 mètres. 13 longueurs.

Horaire : 5 à 6 heures pour la voie.

Détail des longueurs : L’itinéraire est sans problème. Pour traverser le jardin de L7 bien monter en ascendance à droite au plus facile jusqu’à l’aplomb d’un mur où les gougeons de la suite sont visibles. L9, L10 et L11 peuvent se faire corde tendue, il faut viser un très bel éperon de rocher gris où se situe L12.

Topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

28 octobre, 2012

GOSA A SANT CUGAT (22 octobre 2012)

Classé dans : — topospyreneens @ 20:52

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Vallée de Ribagorça, pic de Sant Cugat, versant Sud,

secteur du barrage d’Escalès, village de Sopeira.

Gosa, 310 mts, 6a (V oblig.)

Belle petite voie assez rapide, la dernière (à ma connaissance) de cette paroi (2011). L’escalade est typique du secteur, principalement en dalles très bien sculptées. Deux courts surplombs dans L4 viennent tout de même cassés la monotonie. L’ambiance est peu sévère grâce à la présence de végétation qui vient rompre l’élan de la voie. L’escalade est peu soutenue sur le papier, une fois sur le rocher, bien que peu difficile, l’espacement des points demande un peu de marge. L’équipement laisse la place à l’autoprotection dès qu’une fissure est présente.

 GOSA A SANT CUGAT (22 octobre 2012) 12-10-22-gosa-a-sant-cugat

Première ascension : Hector Sala, Dani Martin et Luis Alfonso en 2011.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : contourner la centrale électrique et emprunter le sentier désormais aménagé qui débute juste derrière. Très rapidement il descend au niveau d’escaliers au pied desquels on part à gauche en empruntant une sente balisée en rouge. La suivre dans le fond , du vallon au milieu de la végétation. Au niveau d’un pierrier la sente part la droite, on la quitte alors pour monter droit vers la paroi au niveau d’une dépression (quelques pas d’escalade). Suivre le pied de la paroi vers la gauche sur une cinquantaine de mètres pour trouver le départ de la voie (3 gougeons visibles, 20 minutes).

Descente : du dernier relais, faire un rappel de 25 mètres qui dépose sur une vire (fin de la voie « Ramona »). La suivre vers la droite (en regardant vers le bas), on passe au pied d’une grotte. Ne pas remonter vers un collu mais plonger à gauche dans un large couloir végétatif. Il conduit à un relais qui permet de faire un rappel de 60 mètres. Légèrement en dessous on trouve des câbles et des cordes fixes qui permettent de rejoindre le pied de la paroi.

Difficultés : 6a (V oblig.). Il faut être à l’aise dans la cotation car l’équipement en place est assez aéré. L’escalade est essentiellement en dalle, les 15 premiers mètres donnent le ton de la voie. Rocher très bon.

Equipement : La voie est semie-équipée en gougeons de 10 aux relais et dans les longueurs. Dès que le rocher le permet les friends seront les bienvenus.

Matériel : 10 dégaines dont quelques longues, un jeu de friends du 0,5 au 3, encordement à 60 mètres. Les coinceurs ne sont pas nécessaires.

Hauteur de la voie : 310 mètres pour 6 grandes longueurs.

Horaire : 3 heures.

Topo : Pour situer la voie, on peut consulter le topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Elle est située à droite de « Que pagui Pujol ».

 

 

 

9 octobre, 2010

ANTIKRESTA AU PIC DE SAN CUGAT (07 octobre 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 20:22

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, face Sud du pic inférieur de San Cugat

Voie « Antikresta »

Il s’agit de la plus récente du secteur (2009). Après une première partie typique de San Cugat : jardins, manque de continuité malgré une magnifique 5ème longueur, la seconde partie réserve une escalade de toute beauté, plutôt raide et avec beaucoup d’ambiance. En résumé, elle fait partie des voies à ne pas manquer dans cette vaste et haute face Sud. Comme toujours le rocher est un régal de sculpture et d’adhérence.

101007antikrestasancugat011.jpg

Antikresta
Album : Antikresta

4 images
Voir l'album
 

Première ascension : Sidarte Gallego, et Luis Alfonso en février 2009.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et prendre à gauche avant de rentrer dans celui-ci en direction du pont au pied des parois. Parking juste avant le pont.

Accès pédestre :Bien repérer l’attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. Juste avant celle-ci, remonter un couloir d’éboulis à gauche pendant 5 minutes. La voie débute à droite d’un V caractéristique. La première longueur est couchée et navigue entre la végétation (gougeon visible).

Descente :De R11 ou du sommet de l’aiguille désescalader au mieux (II, rocher moyen) vers l’Est en direction d’un col. Descendre droit dans l’axe du col dans une dépression végétative (sente) jusqu’à un rappel de 60 mètres. Au pied traverser à droite (falaise dans le dos) pour retrouver R7bis. On trouve un peu en-dessous le départ de la via ferrata qui ramène au pied de la paroi. Compter 45 minutes jusqu’à la voiture.

Itinéraire :L’itinéraire est évident. R1 se situe sur la vire au sommet de la première lame calcaire. L3 : commencer par descendre de quelques mètres derrière la lame. R3 peut se shunter en gérant le tirage avec quelques mètres de corde tendue. Dans la 6ème longueur, il y a un relais intermédiaire à la fin de la traversée à droite juste après un énorme bloc, il vaut mieux relayer plus haut au pied de la dalle en 6a+. A R7, une corde fixe puis une vire permet de rejoindre R7bis (60 mètres). De R11, on peut descendre directement à droite ou monter au sommet de l’aiguille (pas de relais en haut).

Difficultés :6c maximum, 6a obligatoire. On grimpe majoritairement en dalle avec de courts passages plus raides. La voie est très bien équipée. Le rocher est excellent avec de courts passages un peu sale.

Equipement :La voie est entièrement équipée et ne nécessite pas l’utilisation de friends ou coinceurs.

Matériel :21 dégaines plus les relais, 12 suffisent sauf pour la 8ème longueur. Rappel de 60 mètres indispensable.

Hauteur de la voie :450 mètres pour 11 longueurs.

Horaire :4 heures.

Topo :Cette voie récente ne figure pas dans le topo « Roca caliente en los pirineos » (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Cependant il peut aider pour la situation de la voie dans la paroi.

30 avril, 2010

MINHA TERRA GALEGA Y EL CONDE DE RIBAGORCA A ESCALES (30 avril 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:14

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Paroi d’escales, village de Sopeira,

Voie : Minha terra galega y el conde de Ribagorça

“Minha terra galega y el conde de Ribagorça” est vraiment particulière dans ce royaume de dalles, en effet les 2ème et 3ème longueurs se déroulent dans un dièdre qui se redresse progressivement pour devenir déversant sur ses 10 derniers mètres. Le reste de la voie est quand à lui plus classique sur des dalles à trous très adhérentes. La voie est quand même plus soutenue que ses proches voisines de gauche avec un zest d’engagement dans les dalles. A faire pour L3 et L4 (le reste n’est pas à jeter quand même).

Topo minha terra

Minha terra galega
Album : Minha terra galega

5 images
Voir l'album

Première ascension :José carlos Iglesias, Carlos Carracedo et Luis Alfonso en 1998.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. La paroi d’Escales se situe juste sous le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking. On peut également se garer au niveau du barrage (à la sortie du tunnel) et emprunter l’itinéraire de descente ci-dessous pour accéder au pied de la paroi.

Accès pédestre :Traverser le pont et suivre la route goudronnée vers la gauche qui passe sous une arche naturelle et amène à l’entrée d’une galerie électrique. Passer le parapet juste à gauche de cette entrée et suivre une sente évidente qui mène au pied de la paroi d’Escales. L’attaque se situe juste au niveau de deux énormes blocs de béton. (10 minutes de la voiture).

Descente :Suivre la vire câblée vers la gauche et s’engager dans la première galerie sur la droite. Quand elle se divise, prendre la branche de droite. A la sortie, au dessus du lac, prendre la petite vire câblée vers le droite. Elle conduit à un large chemin qui ramène vers la gauche à l’extrémité du barrage. Descendre en aval du barrage par une échelle jusqu’à une plate-forme. De là, une corde fixe dans une dalle amène au sommet des escaliers creusés dans la paroi. On les suit jusqu’à l’attaque (attention ils sont en mauvais état et par endroit envahis par la végétation). Compter 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés :6c max, 5+/6a obligatoire. L’essentiel des difficultés sont concentrées dans le dièdre de L3 et L4 à l’escalade athlétique.

Equipement :La voie est presque entièrement équipée en gougeons dans les longueurs et aux relais. Quelques friends viendront compléter l’équipement en place.

Matériel :10 dégaines plus les relais, un jeu de coinceurs, 4 ou 5 friends jusqu’au camalot n°2. Frontale pour la descente dans le tunnel.

Hauteur de la voie :200 mètres pour 6 longueurs.

Horaire :2 à 3 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

23 juin, 2009

Sacamolla à la paroi d’Escales (07 juin 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:44

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Paroi d’Escales, village de Sopeira,

Voie : « Sacamolla »

La voie suit une évidente et rare fissure dans cette paroi compacte au rocher superbement sculpté. L’ambiance est rendue particulière voire un peu opréssente par la proximité du barrage d’Escales. L’escalade est divertissante et rapide, le très bon équipement sur gougeons en fait une voie idéale pour un apprentissage des voies de plusieurs longueurs. L’escalade est tout de même un peu moins belle et plus végétative que dans sa proche voisine “Espero dels elfos”.

Topo Sacamolla

Sacamolla
Album : Sacamolla

3 images
Voir l'album

Première ascension :

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. La paroi d’Escales se situe juste sous le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking. On peut également se garer au niveau du barrage (à la sortie du tunnel) et emprunter l’itinéraire de descente ci-dessous pour accéder au pied de la paroi.

Accès pédestre :Traverser le pont et suivre la route goudronnée vers la gauche qui passe sous une arche naturelle et amène à l’entrée d’une galerie électrique. Passer le parapet juste à gauche de cette entrée et suivre une sente évidente qui mène au pied de la paroi d’Escales. Remonter l’escalier sur 2 lacets, l’attaque se situe juste au niveau du second. Pour un accès par le barrage, voir la description de la descente ci-dessous (10 minutes de la voiture).

Descente :Suivre la vire câblée vers la gauche et s’engager dans la première galerie sur la droite. Quand elle se divise, prendre la branche de droite. A la sortie, au dessus du lac, prendre la petite vire câblée vers le droite. Elle conduit à un large chemin qui ramène vers la gauche à l’extrémité du barrage. Descendre en aval du barrage par une échelle jusqu’à une plate-forme. De là, une corde fixe dans une dalle amène au sommet des escaliers creusés dans la paroi. On les suit jusqu’à l’attaque (attention ils sont en mauvais état et par endroit envahis par la végétation). Compter 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés :5+ maxi et obligatoire. L’escalade est plutôt en fissure peu athlétique sauf la dernière longueur plus raide.

Equipement :La voie est entièrement équipée en gougeons dans les longueurs et aux relais. Ceux-ci ne sont pas équipés pour le rappel.

Matériel :10 dégaines plus les relais, éventuellement une ou deux grandes sangles, coinceurs optionnels. Frontale pour la descente dans le tunnel.

Hauteur de la voie :180 mètres pour 5 longueurs.

Horaire :2 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

14 mai, 2009

QUE PAGUI PUJOL AU PIC DE SAN CUGAT (12 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 19:12

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, village de Sopeira, pic inférieur de San Cugat, face Sud,

Voie Que pagui Pujol

Il s’agit d’une voie assez longue (485 m) mais au final assez rapide à escalader. Malgré la présence de zones moins raides et végétatives, comme dans la majorité des voies de cette muraille, l’escalade nous a paru très belle sur ces magnifiques dalles ocres et idéalement sculptées. Les cotations nous ont paru assez sympathiques mais ça fait parfois du bien au moral… Ce n’est certainement pas la plus belle mais elle mérite sans nul doute une petite visite.

topo que pagui Pujol

Première ascension : Sidarta Gallego, Xavi Buxo et Luis Alfonso en 2002.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge débute derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. Bien repérer l’endroit où le socle forme un V en rocher clair. La voie débute sur une bonne vire au creux de ce V. La via cordata débute une centaine de mètres à gauche. Compter une vingtaine de minutes.

Descente : Du sommet de la voie, revenir à R6 en 4 rappels. On se trouve alors sur une grande vire que l’on suit vers la droite (falaise dans le dos). Peu après, descendre par une sente dans un couloir jusqu’à une corde fixequi mène à un relais sur chaîne. Faire un rappel de 60 mètres. Remonter légèrement à droite (avec la falaise dans le dos) pour trouver derrière un petit éperon les premières cordes fixes de la via cordata. On suit cette dernière jusqu’au pied de la paroi où l’on retrouve le sentier d’accès (1 heure 30 jusqu’à la voiture).

Difficultés : 7a+ maximum, 6a+ obligatoire. La quasi-totalité de la voie est en dalle, soit en adhérence soit sur réglettes et autres trous. La voie est très homogène dans le 5+/6a jusqu’à la dernière longueur d’un niveau très supérieur : 7a+. Cette dernière, très bien équipée peut se gravir en artif ramenant la cotation à 6a+ obligatoire. La voie est très bien équipée. Le rocher est excellent. Les cotations nous ont paru sympathiques.

Equipement : La voie est entièrement équipée et ne nécessite pas l’utilisation de friends ou coinceurs.

Matériel : 14 dégaines plus les relais jusqu’à R9, et 24 dégaines pour la longueur finale. Friends et coinceurs inutiles. Rappel de 60 mètres indispensable.

Hauteur de la voie : 485 mètres pour 10 ou 11 longueurs.

Horaire : 4 à 5 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

5 mai, 2009

RAMONA A SAN CUGAT (03 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:05

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribargorça, village de Sopeira, pic de San Cugat, face Sud,

voie Ramona

Il s’agit d’une des petites dernières (2007) de cette immense muraille Sud. On peut souvent reprocher aux voies de San Cugat d’être un peu décousues à cause de leur manque de continuité et de leurs immanquables jardins venant brisés l’élan de l’escalade. Celle-ci navigue avec beaucoup d’intelligence entre ces jardins pour franchir une succession de dalles toutes mieux sculptées les unes que les autres. Ainsi mises à part L2 et L6 (pas à jeter quand même), l’escalade est magnifique, sur du beau rocher, et procure beaucoup de plaisir. La voie est homogène dans le 5+/6a. L’équipement est irréprochable dans les dalles et les passages fissurés se prêtent parfaitement à l’utilisation des friends. A parcourir sans hésiter.

topo Ramona

Ramona à San Cugat
Album : Ramona à San Cugat

4 images
Voir l'album

Première ascension : Hector Sala et Luis Alfonso le 13 décembre 2007.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge débute derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. Bien repérer l’endroit où le socle remonte le plus haut, la voie débute 50 mètres à droite (1 piton et deux gougeons visibles). Attention, une vingtaine de mètres à droite se trouve une nouvelle voie équipée sur gougeons et pour laquelle je ne possède pas de renseignements. Compter une vingtaine de minutes.

Descente : Les relais ne sont pas prévus pour une descente en rappels qui serait d’ailleur laborieuse car ils ne sont pas tous dans l’axe. Il faut donc descendre à pied en suivant la vire qui part sur la gauche à R6. On passe successivement au pied d’une grotte puis sous le septième relais de « Que pagui Pujol ». Peu après, descendre par une sente dans un couloir jusqu’à une corde fixequi amène à un relais sur chaîne. Faire un rappel de 60 mètres. Remonter légèrement à droite (avec la falaise dans le dos) pour trouver derrière un petit éperon les premières cordes fixes de la via cordata. On suit cette dernière jusqu’au pied de la paroi où l’on retrouve le sentier d’accès (1 heure 30 jusqu’à la voiture).

Difficultés : 6a maximum, 5+ obligatoire. La quasi-totalité de la voie est en dalle, soit en adhérence soit sur réglettes et autres trous. Les difficultés sont assez homogènes. On trouve une belle fissure dans L5. Le rocher est excellent mis à part quelques mètres dans L2.

Equipement : La voie est très bien équipée sur gougeons dans les passage en dalles et les passages fissurés se protègent très bien avec des friends.

Matériel : 12 dégaines plus les relais, nous avons utilisé un jeu de friends de l’alien vert au camalot n°3 (pas indispensable), les coinceurs sont inutiles. Cordes de 60 mètres.

Hauteur de la voie : 235 mètres pour 6 longueurs.

Horaire : 3 heures.

Topo : Pour situer la voie, on peut consulter le topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Elle est située à droite de « Que pagui Pujol ».

6 mai, 2008

ESPERO DELS ELFOS A ESCALES

Classé dans : — topospyreneens @ 9:12

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Paroi d’Escales,

voie Espero dels Elfos

Très belle voie d’initiation au rocher magnifiquement sculpté et solide. Plutôt en dalle, la voie se redresse progressivement. L’équipement est excellent bien qu’un peu aéré, prévoir tout de même quelques coinceurs pour la belle fisssure de 20 mètres de L3 non équipée. descente unique par les escaliers du barrage.

 Topo espero de los elfos

Espero dels Elfos à escales
Album : Espero dels Elfos à escales

5 images
Voir l'album

Première ascension : Eloi Ferré et Manel Solis en 1982, rééquipée par Rosanna Gomez et Luis Alfonso en 1993.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. La paroi d’Escales se situe juste sous le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking. On peut également se garer au niveau du barrage (à la sortie du tunnel) et emprunter l’itinéraire de descente ci-dessous pour accéder au pied de la paroi.

Accès pédestre : Traverser le pont et suivre la route goudronnée vers la gauche qui passe sous une arche naturelle et amène à l’entrée d’une galerie électrique. Passer le parapet juste à gauche de cette entrée et suivre une sente évidente qui mène au pied de la paroi d’Escales. Remonter l’escalier sur 2 lacets, l’attaque se situe 10 mètres après le second lacet (2 gougeons rapprochés). Pour un accès par le barrage, voir la description de la descente ci-dessous (10 minutes de la voiture).

Descente : Suivre la vire câblée vers la gauche et s’engager dans la première galerie sur la droite. Quand elle se divise, prendre la branche de droite. A la sortie, au dessus du lac, prendre la petite vire câblée vers le droite. Elle conduit à un large chemin qui ramène vers la gauche à l’extrémité du barrage. Descendre en aval du barrage par une échelle jusqu’à une plate-forme. De là, une corde fixe dans une dalle amène au sommet des escaliers creusés dans la paroi. On les suit jusqu’à l’attaque (attention ils sont en mauvais état et par endroit envahis par la végétation). Compter 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés : 5 maxi et obligatoire (2 pas d’A0 à l’attaque). L’escalade est plutôt sur les pieds sauf la dernière longueur plus redressée.

Equipement : La voie est presque entièrement équipée en gougeons dans les longueurs et aux relais. Seule la fissure de 20 mètres de L3 est à protéger.

Matériel : 8 dégaines plus les relais, prévoir quelques coinceurs pour L3, corde de 50 mètres.

Hauteur de la voie : 180 mètres pour 5 longueurs.

Horaire : 2 heures.

Topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

24 février, 2008

CALCOTETS AU PIC DE SAN CUGAT

Classé dans : — topospyreneens @ 21:37

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Contreoforts du pic de sanCugat, face Sud,

voie Calçotets

Ceux qui auraient pu être un peu déçus par cette immense paroi de San Cugat, devraient aller essayer celle-ci. Contrairement à quelques unes de ses voisines dont l’élan est parfois coupé par des vires et des zones couchées « Calçotets » parcourt d’un seul jet 320 mètres de dalles et murs parfaitement sculptés. C’est à coup sûr, la plus élégante qu’il m’est été donné de parcourir sur cette paroi.

Topo calcotets 

Calçotets au pic de San Cugat
Album : Calçotets au pic de San Cugat

5 images
Voir l'album

Première ascension : Ademir Castillo et Luis Alfonso en mars 2006.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge part sur la gauche derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. On le quitte au niveau d’une dépression une centaine de mètres avant l’aplomb de la voie que l’on atteint au mieux (quelques pas d’escalade faciles). L’attaque se situe dans une dalle grise assez caractéristique, gougeons rouges visibles (20 à 30 minutes).

Descente : En 6 rappels dans la voie : R8, R7, R6, R5, R3, R1.

Difficultés : 6c max. 5+ obligatoire. Les pas les plus durs sont en dalles.

Equipement : La voie est entièrement équipée en gougeons de 8 et 10 mm dans les longueurs et de 2 gougeons de 10mm à tous les relais.

Matériel : 17 dégaines plus les relais, nous avons utilisé les camalots n°1 et 2 dans les sections plus faciles où les points sont parfois plus éloignés. Cordes de 50 mètres.

Hauteur de la voie : 320 mètres, 8 longueurs dont certaines font 50.

Horaire : 3 à 4 heures.

Topo : Diffusé sur onaclimb.com, pour situer la voie, on peut consulter le topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Elle est juste à gauche de « Jamon de pato ».

12

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...