Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > Recherche : topo escalade pont suert

30 avril, 2010

MINHA TERRA GALEGA Y EL CONDE DE RIBAGORCA A ESCALES (30 avril 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:14

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Paroi d’escales, village de Sopeira,

Voie : Minha terra galega y el conde de Ribagorça

“Minha terra galega y el conde de Ribagorça” est vraiment particulière dans ce royaume de dalles, en effet les 2ème et 3ème longueurs se déroulent dans un dièdre qui se redresse progressivement pour devenir déversant sur ses 10 derniers mètres. Le reste de la voie est quand à lui plus classique sur des dalles à trous très adhérentes. La voie est quand même plus soutenue que ses proches voisines de gauche avec un zest d’engagement dans les dalles. A faire pour L3 et L4 (le reste n’est pas à jeter quand même).

Topo minha terra

Minha terra galega
Album : Minha terra galega

5 images
Voir l'album

Première ascension :José carlos Iglesias, Carlos Carracedo et Luis Alfonso en 1998.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. La paroi d’Escales se situe juste sous le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking. On peut également se garer au niveau du barrage (à la sortie du tunnel) et emprunter l’itinéraire de descente ci-dessous pour accéder au pied de la paroi.

Accès pédestre :Traverser le pont et suivre la route goudronnée vers la gauche qui passe sous une arche naturelle et amène à l’entrée d’une galerie électrique. Passer le parapet juste à gauche de cette entrée et suivre une sente évidente qui mène au pied de la paroi d’Escales. L’attaque se situe juste au niveau de deux énormes blocs de béton. (10 minutes de la voiture).

Descente :Suivre la vire câblée vers la gauche et s’engager dans la première galerie sur la droite. Quand elle se divise, prendre la branche de droite. A la sortie, au dessus du lac, prendre la petite vire câblée vers le droite. Elle conduit à un large chemin qui ramène vers la gauche à l’extrémité du barrage. Descendre en aval du barrage par une échelle jusqu’à une plate-forme. De là, une corde fixe dans une dalle amène au sommet des escaliers creusés dans la paroi. On les suit jusqu’à l’attaque (attention ils sont en mauvais état et par endroit envahis par la végétation). Compter 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés :6c max, 5+/6a obligatoire. L’essentiel des difficultés sont concentrées dans le dièdre de L3 et L4 à l’escalade athlétique.

Equipement :La voie est presque entièrement équipée en gougeons dans les longueurs et aux relais. Quelques friends viendront compléter l’équipement en place.

Matériel :10 dégaines plus les relais, un jeu de coinceurs, 4 ou 5 friends jusqu’au camalot n°2. Frontale pour la descente dans le tunnel.

Hauteur de la voie :200 mètres pour 6 longueurs.

Horaire :2 à 3 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

31 octobre, 2009

KOLLEGATS A COLLEGATS (29 octobre 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:04

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, paroi del Pesso, face Sud-Est,

Kollegats

Voie très recommandable assez raide dans sa première partie puis qui se couche un peu pour franchir une série de dalles de conglomérats entrecoupées de courts ressauts plus raides. Elle fait partie des voies à faire parmi le large choix que propose la paroi del Pesso. La voie est bien équipée avec un petit bémol au départ de L4 où il manque apparemment un piton, ce qui rend l’escalade engagée sur une quinzaine de mètres. Le rocher est très bon sur l’ensemble de l’itinéraire.

Topo Kollegats

Kollegats à Collegats
Album : Kollegats à Collegats

6 images
Voir l'album

Première ascension :Gute, Mario Ollé, Colomot et R. Valls en décembre 1998.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 3 ou 4 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre :Il est évident, suivre le sentier de la « cueva del serpent » (panneau) jusqu’à ce qu’il longe la paroi vers la gauche. Repérer un énorme surplomb triangulaire orangé (départ de la voie Cosmos 1402), la voie débute une cinquantaine de mètres à sa gauche. On atteint le pied en suivant une vague sente au milieu de la végétation (10 minutes).

Descente :Assez rapide à pied par un cheminement câblé. Pour l’atteindre, du sommet de la voie on remarque sur la gauche un large éperon presque plat. On l’atteint en remontant au dessus du sommet de la voie pour trouver une sente qui part vers la gauche et rejoint l’éperon. On le suit jusqu’à son extrémité où l’on trouve une série de câbles et de chaînes que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (1 heure).

Difficultés :7a max (très court), 5+ obligatoire. Les pas les plus difficiles sont souvent courts et bien protégés. Le rocher est très bon sur l’ensemble de l’itinéraire. L’itinéraire est évident.

Equipement :La voie est bien équipée en goujons. Seule exception, les 15 premiers mètres de la 4ème longueur où il manque apparemment un piton, ce qui rend l’escalade engagée dans ce passage.

Matériel :12 dégaines plus les relais. Friends et coinceurs inutiles. Ça passe juste avec 50 mètres.

Hauteur de la voie :340 mètres. 7 longueurs.

Altitude sommet : ?

Horaire :3 heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.

Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

 

23 juin, 2009

Sacamolla à la paroi d’Escales (07 juin 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:44

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Paroi d’Escales, village de Sopeira,

Voie : « Sacamolla »

La voie suit une évidente et rare fissure dans cette paroi compacte au rocher superbement sculpté. L’ambiance est rendue particulière voire un peu opréssente par la proximité du barrage d’Escales. L’escalade est divertissante et rapide, le très bon équipement sur gougeons en fait une voie idéale pour un apprentissage des voies de plusieurs longueurs. L’escalade est tout de même un peu moins belle et plus végétative que dans sa proche voisine “Espero dels elfos”.

Topo Sacamolla

Sacamolla
Album : Sacamolla

3 images
Voir l'album

Première ascension :

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. La paroi d’Escales se situe juste sous le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking. On peut également se garer au niveau du barrage (à la sortie du tunnel) et emprunter l’itinéraire de descente ci-dessous pour accéder au pied de la paroi.

Accès pédestre :Traverser le pont et suivre la route goudronnée vers la gauche qui passe sous une arche naturelle et amène à l’entrée d’une galerie électrique. Passer le parapet juste à gauche de cette entrée et suivre une sente évidente qui mène au pied de la paroi d’Escales. Remonter l’escalier sur 2 lacets, l’attaque se situe juste au niveau du second. Pour un accès par le barrage, voir la description de la descente ci-dessous (10 minutes de la voiture).

Descente :Suivre la vire câblée vers la gauche et s’engager dans la première galerie sur la droite. Quand elle se divise, prendre la branche de droite. A la sortie, au dessus du lac, prendre la petite vire câblée vers le droite. Elle conduit à un large chemin qui ramène vers la gauche à l’extrémité du barrage. Descendre en aval du barrage par une échelle jusqu’à une plate-forme. De là, une corde fixe dans une dalle amène au sommet des escaliers creusés dans la paroi. On les suit jusqu’à l’attaque (attention ils sont en mauvais état et par endroit envahis par la végétation). Compter 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés :5+ maxi et obligatoire. L’escalade est plutôt en fissure peu athlétique sauf la dernière longueur plus raide.

Equipement :La voie est entièrement équipée en gougeons dans les longueurs et aux relais. Ceux-ci ne sont pas équipés pour le rappel.

Matériel :10 dégaines plus les relais, éventuellement une ou deux grandes sangles, coinceurs optionnels. Frontale pour la descente dans le tunnel.

Hauteur de la voie :180 mètres pour 5 longueurs.

Horaire :2 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

1 juin, 2009

DISCOVERY A COLLEGATS (31 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:54

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Région de la Pobla de Segur, défilé de Collegats, Roca del Pesso, face Est,

Voie : « Discovery »

Voie beaucoup plus enthousiasmante que sa voisine de gauche « el ultimo buril », l’escalade y est plus intéressante et surtout plus continue. Par contre, l’équipement y est beaucoup moins abondant, surtout dans les longueurs plus faciles, rendant l’escalade un peu engagée. L’escalade est variée, de la dalle, et quelques passages plus toniques. Petit bémol : le jardin que l’on traverse dans la 4ème longueur qui coupe un peu l’élan.

Topo Discovery

Discovery
Album : Discovery

5 images
Voir l'album

Première ascension :R, Bresco en 1992.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Il est évident. La voie est visible du petit parking. L’attaque de la voie se situe une trentaine de mètres à gauche d’un dièdre cheminée qui raye toute la paroi et qui marque un changement d’orientation de celle-ci. Sa partie gauche est constituée de dalles grises. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb du couloir encombré de végétation (on se trouve alors non loin de 2 poteaux électriques un peu plus haut). Il faut alors trouver une sente qui se faufile à travers les buis jusqu’au pied de la paroi. Le premier point se situe à une dizaine de mètres de haut et est peu visible (10 – 15 minutes).

Descente :Rapide, du sommet de la voie, traverser vers la gauche pour trouver le sommet d’une descente équipée de câbles et de chaînes qui ramène non loin des poteaux électriques aperçus lors de l’approche et du sentier d’accès (30 minutes).

Difficultés :6a max, 5+ obligatoire. L’escalade n’est pas soutenue sur de belles dalles grises, mais certains passages plus raides sont un peu plus physiques.

Equipement :La voie est équipée de spits de 8 mm avec de petites plaquettes qui se confondent avec le rocher. Il y en a peu, surtout dans les longueurs plus faciles. Cela rend l’itinéraire peu commode à suivre surtout dans les dalles au dessus du jardin qui sont vastes et sans ligne de faiblesse. Les relais sont très peu visibles.

Matériel :10 dégaines plus les relais, un petit jeu de coinceurs et de friends petits et moyens, corde de 50 mètres. Le rocher compact ne permet pas de rajouter beaucoup de matériel.

Hauteur de la voie :330 mètres. 8 ou 9 longueurs (1er relais facultatif).

Horaire :3 heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

30 mai, 2009

EL ULTIMO BURIL A COLLEGATS (28 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:17

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Région de la Pobla de Segur, défilé de Collegats, Roca del Pesso, face Est,

Voie : « el ultimo buril »

Cette voie n’oppose pas beaucoup de difficultés mise à part la première longueur qui est assez soutenue et athlétique et dans la dernière longueur qui est la plus belle. Le reste est assez décousu et un peu décevant. Le rocher, un beau conglomérat gris, est de bonne qualité. Cette voie aura du mal à rivaliser avec sa non loin voisine « Tanger » mais peut quand même occuper une petite journée un peu plus « détente ».

topo el ultimo buril

el ultimo buril
Album : el ultimo buril

4 images
Voir l'album

Première ascension :R. Sanchez et C. Hurtado en 1990.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre :Il est évident. La voie est visible du petit parking. L’attaque de la voie se situe une centaine de mètres à gauche d’un dièdre cheminée qui raye toute la paroi. Sa partie gauche est constituée de dalles grises. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb de la voie (on se trouve alors non loin de 2 poteaux électriques un peu plus haut). Il faut alors trouver une sente qui se faufile à travers les buis jusqu’au pied de la paroi. Une flèche est gravée à l’attaque, le premier point est un spit de 8 mm muni d’une plaquette artisanale rouillée (10 minutes).

Descente : Rapide, du sommet de la voie, traverser d’une cinquantaine de mètres vers la gauche pour trouver le sommet d’une descente équipée de câbles et de chaînes qui ramène non loin des poteaux électriques aperçus lors de l’approche et du sentier d’accès (30 minutes).

 

Difficultés :5+ max et obligatoire. La dernière mais surtout la première longueur sont à caractère athlétiques, le reste est plutôt une escalade sur les pieds. La voie n’est pas soutenue.

Equipement :La voie est équipée de façon variée : burils, spits de 8 mm avec des plaquettes artisanales, gougeons. L’équipement est bon et suffisant mais certains points paraîssent un peu vieillissants.

Matériel :12 dégaines plus les relais. Friends et coinceurs inutiles.

Hauteur de la voie :300 mètres. 7 longueurs.

Horaire :2 à 3 heures heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

 

14 mai, 2009

QUE PAGUI PUJOL AU PIC DE SAN CUGAT (12 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 19:12

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, village de Sopeira, pic inférieur de San Cugat, face Sud,

Voie Que pagui Pujol

Il s’agit d’une voie assez longue (485 m) mais au final assez rapide à escalader. Malgré la présence de zones moins raides et végétatives, comme dans la majorité des voies de cette muraille, l’escalade nous a paru très belle sur ces magnifiques dalles ocres et idéalement sculptées. Les cotations nous ont paru assez sympathiques mais ça fait parfois du bien au moral… Ce n’est certainement pas la plus belle mais elle mérite sans nul doute une petite visite.

topo que pagui Pujol

Première ascension : Sidarta Gallego, Xavi Buxo et Luis Alfonso en 2002.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge débute derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. Bien repérer l’endroit où le socle forme un V en rocher clair. La voie débute sur une bonne vire au creux de ce V. La via cordata débute une centaine de mètres à gauche. Compter une vingtaine de minutes.

Descente : Du sommet de la voie, revenir à R6 en 4 rappels. On se trouve alors sur une grande vire que l’on suit vers la droite (falaise dans le dos). Peu après, descendre par une sente dans un couloir jusqu’à une corde fixequi mène à un relais sur chaîne. Faire un rappel de 60 mètres. Remonter légèrement à droite (avec la falaise dans le dos) pour trouver derrière un petit éperon les premières cordes fixes de la via cordata. On suit cette dernière jusqu’au pied de la paroi où l’on retrouve le sentier d’accès (1 heure 30 jusqu’à la voiture).

Difficultés : 7a+ maximum, 6a+ obligatoire. La quasi-totalité de la voie est en dalle, soit en adhérence soit sur réglettes et autres trous. La voie est très homogène dans le 5+/6a jusqu’à la dernière longueur d’un niveau très supérieur : 7a+. Cette dernière, très bien équipée peut se gravir en artif ramenant la cotation à 6a+ obligatoire. La voie est très bien équipée. Le rocher est excellent. Les cotations nous ont paru sympathiques.

Equipement : La voie est entièrement équipée et ne nécessite pas l’utilisation de friends ou coinceurs.

Matériel : 14 dégaines plus les relais jusqu’à R9, et 24 dégaines pour la longueur finale. Friends et coinceurs inutiles. Rappel de 60 mètres indispensable.

Hauteur de la voie : 485 mètres pour 10 ou 11 longueurs.

Horaire : 4 à 5 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

5 mai, 2009

RAMONA A SAN CUGAT (03 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:05

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribargorça, village de Sopeira, pic de San Cugat, face Sud,

voie Ramona

Il s’agit d’une des petites dernières (2007) de cette immense muraille Sud. On peut souvent reprocher aux voies de San Cugat d’être un peu décousues à cause de leur manque de continuité et de leurs immanquables jardins venant brisés l’élan de l’escalade. Celle-ci navigue avec beaucoup d’intelligence entre ces jardins pour franchir une succession de dalles toutes mieux sculptées les unes que les autres. Ainsi mises à part L2 et L6 (pas à jeter quand même), l’escalade est magnifique, sur du beau rocher, et procure beaucoup de plaisir. La voie est homogène dans le 5+/6a. L’équipement est irréprochable dans les dalles et les passages fissurés se prêtent parfaitement à l’utilisation des friends. A parcourir sans hésiter.

topo Ramona

Ramona à San Cugat
Album : Ramona à San Cugat

4 images
Voir l'album

Première ascension : Hector Sala et Luis Alfonso le 13 décembre 2007.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge débute derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. Bien repérer l’endroit où le socle remonte le plus haut, la voie débute 50 mètres à droite (1 piton et deux gougeons visibles). Attention, une vingtaine de mètres à droite se trouve une nouvelle voie équipée sur gougeons et pour laquelle je ne possède pas de renseignements. Compter une vingtaine de minutes.

Descente : Les relais ne sont pas prévus pour une descente en rappels qui serait d’ailleur laborieuse car ils ne sont pas tous dans l’axe. Il faut donc descendre à pied en suivant la vire qui part sur la gauche à R6. On passe successivement au pied d’une grotte puis sous le septième relais de « Que pagui Pujol ». Peu après, descendre par une sente dans un couloir jusqu’à une corde fixequi amène à un relais sur chaîne. Faire un rappel de 60 mètres. Remonter légèrement à droite (avec la falaise dans le dos) pour trouver derrière un petit éperon les premières cordes fixes de la via cordata. On suit cette dernière jusqu’au pied de la paroi où l’on retrouve le sentier d’accès (1 heure 30 jusqu’à la voiture).

Difficultés : 6a maximum, 5+ obligatoire. La quasi-totalité de la voie est en dalle, soit en adhérence soit sur réglettes et autres trous. Les difficultés sont assez homogènes. On trouve une belle fissure dans L5. Le rocher est excellent mis à part quelques mètres dans L2.

Equipement : La voie est très bien équipée sur gougeons dans les passage en dalles et les passages fissurés se protègent très bien avec des friends.

Matériel : 12 dégaines plus les relais, nous avons utilisé un jeu de friends de l’alien vert au camalot n°3 (pas indispensable), les coinceurs sont inutiles. Cordes de 60 mètres.

Hauteur de la voie : 235 mètres pour 6 longueurs.

Horaire : 3 heures.

Topo : Pour situer la voie, on peut consulter le topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Elle est située à droite de « Que pagui Pujol ».

24 mai, 2008

COSMOS 1402 A COLLEGATS

Classé dans : — topospyreneens @ 12:22

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, Moles del Pesso, face est,

voie Cosmos 1402

Voie abordable (6a+ max., 5+ oblig.), assez rapide malgré ses 340 mètres de dénivelée. Les 2 premières longueurs sont vraiment belles (malgré un rocher qui demande de l’attention dans la première). La 2ème longueur est très raide voire en léger dévers sur de bonnes prises. Le reste se couche un peu et l’escalade est plus décousue avec de beaux passages alternant avec des zones couchées en rocher plus moyen. Mention spéciale pour le dièdre de la 8ème longueur magnifique. Les 15 premiers mètres de la 5ème longueur (4+) sont très expo, il manque apparemment un piton (possibilité de mettre un coinceur dans une strate horizontale), sinon l’équipement est irréprochable.

topo cosmos 1402

Cosmos 1402 à Collegats
Album : Cosmos 1402 à Collegats

5 images
Voir l'album

Première ascension : Fabian Margenats et César P. Hurtado en 1986, rééquipée par César P. Hurtado.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Il est évident. L’attaque de la voie se situe juste au dessus d’un énorme bloc adossé à la paroi sous un énorme surplomb orange triangulaire visible du parking. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb de la voie que l’on atteint à vue à travers des arbustes. R0 se trouve au sommet du bloc accolé, (10 minutes).

Descente : Assez rapide à pied par un cheminement câblé. Pour l’atteindre, du sommet de la voie on remarque sur la gauche un large éperon presque plat. On l’atteint en remontant au dessus du sommet de la voie pour trouver une sente qui part vers la gauche et rejoint l’éperon. On le suit jusqu’à son extrémité où l’on trouve une série de câbles et de chaînes que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (1 heure).

Difficultés : 6a+ max, 5/5+ obligatoire. Les 2 premières longueurs sont les plus raides, la suite est plus couché et rapide. Le rocher est très bon dans l’ensemble mis à part quelques courts passages.

Equipement : La voie est très bien équipée en goujons et quelques pitons. Seule exception, les 15 premiers mètres de la 5ème longueur où il manque un piton, il est possible de mettre un petit coinceur dans une strate horizontale ou bien prendre un piton plat.

Matériel : 11 dégaines plus les relais. Un petit coinceur ou un piton plat pour L5 si on ne veut pas trop engager.

Hauteur de la voie : 340 mètres. 10 longueurs.

Horaire : 4 à 5 heures.

Topo : Roca y agua (introuvable).

Où dormir : Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.

Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

23 mai, 2008

DIEDRE GRIS A MONTREBEY

Classé dans : — topospyreneens @ 16:45

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Montrebey, paroi de catalogne, face sud-ouest,

voie dièdre gris, ou Gritos y sussurros

Voie exceptionnelle, soutenue, d’une logique implacable. Elle suit une ligne où alternent fissures, dièdres et cheminées. Peu équipée : au maximum 2 ou 3 pitons par longueur, certains relais sont à renforcer. L’escalade est physique surtout à partir de la 6ème longueur (passage de plusieurs surplombs). Un beau voyage au milieu de cette immense paroi.

topo dièdre gris à Montrebey 

Dièdre gris à montrebey
Album : Dièdre gris à montrebey

12 images
Voir l'album

Première ascension : G. Dubouloz et O. Schultz en 1979.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et traverser Puente de Montanana. A la sortie du village, prendre à gauche en direction de Tremp. On traverse le pont et 200 mètres plus loin prendre une petite route à droite marquée « congost de Montrebey ». On passe plusieurs bifurcations en suivant toujours la même direction. On passe sous une falaise calcaire et peu après, prendre une piste qui descend fortement sur la droite. On arrive rapidement au récent parking aménagé (barrière).

Accès pédestre : Passer la barrière et continuer sur la piste, 100 mètres plus loin on trouve une bifurcation, continuer sur la piste qui descend à droite. On longe ainsi la rivière jusqu’à un pont suspendu : el puente colgante que l’on franchit. Débute ensuite l’impressionnant sentier taillé dans la roche qui franchit le défilé, la paroi se dessine peu à peu sur la gauche. Juste à la fin du sentier taillé, alors que la paroi change d’orientation, quitter le sentier pour remonter une sente à gauche qui longe le pied de la falaise (cairns, marquage orange). On remonte ainsi pendant 10 à 15 minutes, l’attaque est caractérisée par un arbre sur une vire une dizaine de mètres au dessus de la sente. On se trouve alors à une cinquantaine de mètres à droite de l’aplomb du dièdre. Compter 1 heure de la voiture.

Descente : A pied, elle est assez commode mais il est possible de se perdre. Du sommet de la voie, faire quelques mètres sur la droite jusqu’à la sortie de « Estrella pirata », débute alors sur la gauche une sente qui s’insinue entre les buis. La suivre jusqu’à une première dépression, elle traverse à droite jusqu’à une seconde dépression plus marquée que l’on suit (éboulis). On se rapproche ainsi d’un éperon sur la droite. Quitter alors le premier couloir pour franchir l’éperon (cairns) et descendre derrière dans un second couloir qui ramène au sentier taillé en amont du pont suspendu. (1 heure à 1 heure 30 jusqu’à la voiture).

Difficultés : 6a+ max, 5+ oblig. La voie est raide et soutenue surtout à partir de L6.

Equipement : La voie est peu équipée. On trouve au maximum 2 ou 3 pitons par longueur et certains relais sont à renforcer.

Matériel : 10 dégaines dont des longues, un jeu de friends très complet jusqu’au 3,5 camalot en doublant éventuellement quelques tailles moyennes, un jeu de coinceurs (les gros ne sont pas utiles), de grandes sangles pour les arbres et pour rallonger les points, les pitons ne sont pas utiles mais pourquoi pas en prévoir 3 ou 4.

Hauteur de la voie : 400 mètres, 11 ou 12 longueurs.

Horaire : 6 à 8 heures.

Topo : Montsec oeste de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

6 mai, 2008

SOSSIS ET PATISANTS A COLLEGATS

Classé dans : — topospyreneens @ 9:38

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, Moles del Pesso,

voie Sossis et patisants

Voie facile et rapide pour occuper une demie-journée. Elle est située juste à droite des câbles de descente. Equipement bon et suffisant (prévoir 2 sangles pour les arbres de la 1ère longueur). L’escalade est en dalles couchées avec quelques ressauts plus raides. Le rocher : conglomérat gris, est excellent. Cette voie est tout de même décevante si on la compare aux beaux itinéraires alentours.

 Topo sossis et patisants

Sossis et Patisants à Collegats
Album : Sossis et Patisants à Collegats

5 images
Voir l'album

Première ascension : Rosanna Gomez et Luis Alfonso en mars 2000, rééquipée en goujeons par Magon, Edu Gomez et Luis Alfonso en 2003.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Suivre le bon sentier qui part en direction de Sant Pere de les Malesses (panneau). Il monte vers la gauche en direction d’une sorte de col avec un poteau électrique. La voie se situe juste à l’aplomb du col, une vingtaine de mètres à droite des câbles de descente (15 minutes). Deux gougeons à droite d’un dièdre bien marqué marquent le début de la voie.

Descente : Les relais ne sont pas équipés pour une descente en rappels. Au sommet de la voie, on rejoint immédiatement par une traversée à gauche de 20 mètres le haut de la descente câblée que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (45 minutes à 1 heure).

Difficultés : 5 maxi. et obligatoire. La voie se déroule dans des dalles couchées et est peu soutenue.

Equipement : La voie est bien équipée en goujons.

Matériel : 8 dégaines (dont des longues) plus les relais. Les coinceurs ne sont pas nécessaires. Prévoir 2 sangles pour les arbres de la première longueur.

Hauteur de la voie : 260 mètres pour 5 longueurs.

Horaire : 1 heure 30 à 2 heures.

Topo : Roca y agua (introuvable).

Où dormir : Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension. Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

123

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...