Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > Recherche : topo roca del arc

13 décembre, 2011

PLURABEL A LA ROCA ALTA (09 novembre 2011)

Classé dans : — topospyreneens @ 19:08

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Sierra de Montsec, Villanova de Meia,

Roca Alta, face Sud,

Plurabel, 6b+ (6b oblig.), 100 m.

Voie exceptionnelle histoire d’aller faire chauffer un peu les bras sur le raide mais irréprochable calcaire de la roca Alta. Plus je fréquente ces lieux, plus je me dis qu’il s’agit d’un endroit vraiment unique où le calcaire a été travaillé pour nous proposer le meilleur. Bref, nous n’avons vraiment pas été déçu dans cette voie courte mais exigeante qui réclame force et un peu de détermination. A faire et à refaire.

PLURABEL A LA ROCA ALTA (09 novembre 2011) 11-11-09-Plurabel-à-la-roca-alta

 Première ascension : ?

Accès voiture : De France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Suivre la N230 jusqu’à Puente de Montanana où l’on prend à gauche en direction de Tremp sur la C1311. Prendre à droite en arrivant sur la C13 en direction de Balaguer. Juste après le petit village de Cellers, prendre à gauche vers Llimiania. Ne pas aller au village, mais prendre à droite pour passer à Sant Marti de Marcedana. Au croisement suivant, prendre à droite vers Villanova de Meia. Après avoir passés le défilé de la roca dels Arcs puis la fontaine de la Figuera, prendre une piste à droite qui mène à l’ermitage de la Mare de Deu (panneau). Prendre à droite à la bifurcation avant l’ermitage pour longer des champs. Prendre à droite une autre piste après être passé à proximité de deux maisons. La suivre jusqu’à son terminus, parking. 

Accès pédestre : Un sentier balisé en rouge débute juste en face du parking, il mène en 20 minutes au pied de la roca Alta. Longer le pied de la paroi vers la droite jusqu’à l’aplomb de deux toits triangulaires séparés par un éperon. La voie débute dans un dans un dièdre raide à gauche d’un éperon très marqué. 

Descente : En 3 rappels dans la voie. 

Difficultés : 6b+ max., 6b oblig. La voie est soutenue, l’équipement minimaliste demande de une petite marge. 

Equipement : La voie est équipée sur gougeons souvent éloignés. 

Matériel : 10 dégaines plus les relais, encordement à 50 mètres. Quelques microfriends peuvent être utiles. 

Hauteur de la voie : 100 mètres pour 3 longueurs. 

Altitude sommet : 1250 mètres environ. 

Horaire : 1heure 30.

Topo : « Villanova de Meia y zonas cercanas » de Luis Alfonso et Xavier Buxo. 

Où dormir : Bar-hôtel-restaurant Cirera à Villanova de Meia (dans le bas de la ville). En chambres ou dortoir, possibilité de demi-pension, pas de gestion libre. Topos disponibles dans des classeurs. Petit dépôt de matériel d’escalade à la vente.

 

30 octobre, 2010

DIEDRE FARRENY A LA ROCO ALTA (26 octobre 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 10:24

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Villanova de Meia,

Roca alata, face Sud,

Dièfre Farreny

Comment ne pas avoir l’envie de gravir cette voie tellement son tracé paraît évident. Le dièdre visible de très loin est rectiligne et fend cette paroi verticale d’un seul jet . Nous sommes ici très loin des standards modernes de l’escalade, il ne faudra pas avoir peur d’aller se coincer au fond d’une raide cheminée et de quelques mouvements douloureux pour s’en extraire. Cette escalade jadis classique dont nous avons perdu l’habitude nous donne aujourd’hui l’impression de cotations bien sévères. Quelques tiges de gougeons sans plaquette témoignent du désir de garder cette voie telle qu’elle était à son ouverture. On ne rencontrera donc que peu d’équipement en place, une bonne maîtrise de l’auto-protection permettra un parcours serein de ce très bel itinéraire.

Topo dièdre Farreny

Dièdre Farreny à la roca Alta
Album : Dièdre Farreny à la roca Alta

4 images
Voir l'album

Première ascension :J. Vidal et J. Murciano en 1978.

Accès voiture :De France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Suivre la N230 jusqu’à Puente de Montanana où l’on prend à gauche en direction de Tremp sur la C1311. Prendre à droite en arrivant sur la C13 en direction de Balaguer. Juste après le petit village de Cellers, prendre à gauche vers Llimiania. Ne pas aller au village, mais prendre à droite pour passer à Sant Marti de Marcedana. Au croisement suivant, prendre à droite vers Villanova de Meia. Après avoir passés le défilé de la roca dels Arcs puis la fontaine de la Figuera, prendre une piste à droite qui mène à l’ermitage de la Mare de Deu (panneau). Prendre à droite à la bifurcation avant l’ermitage pour longer des champs. Prendre à droite une autre piste après être passé à proximité de deux maisons. La suivre jusqu’à son terminus, parking.

Accès pédestre :Un sentier balisé en rouge débute juste en face du parking, il mène en 20 minutes au pied de la roca Alta, l’attaque est évidente légèrement à droite de l’axe du dièdre dans une zone de rochers imbriqués. Il est possible d’emprunter la première longueur d’Amadeus pile dans l’axe du dièdre (2 gougeons visibles).

Descente :Du dernier relais, monter en ascendance à droite pour gagner le plateau sommital. Suivre la crête vers la gauche jusqu’à un col peu marqué où débute un sentier empierré qui ramène au pied de la voie puis au parking (20 minutes).

Difficultés :5 soutenu. La voie est assez homogène dans la cotation, pas de problème d’itinéraire.

Equipement :On trouve peu de matériel en place, les relais sont à monter ou à renforcer.

Matériel :8 dégaines, un jeu de coinceurs, un de friends jusqu’au camalot N° 2, sangles. Le départ de la 3ème longueur se protège bien avec de petits coinceurs ou avec 2 pitons plats.

Hauteur de la voie :155 mètres pour 5 longueurs.

Altitude sommet :1250 mètres environ.

Horaire :2 à 3 heures.

Topo :« Villanova de Meia y zonas cercanas » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir :Bar-hôtel-restaurant Cirera à Villanova de Meia (dans le bas de la ville). En chambres ou dortoir, possibilité de demi-pension, pas de gestion libre. Topos disponibles dans des classeurs. Petit dépôt de matériel d’escalade à la vente.

PORNO STAR A LA ROCA ALTA (26 octobre 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 10:13

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Villanova de Meia,

Roca alta, face Sud,

Voie Porno star

Voie à faire absolument, non pas pour son nom (il doit être rare d’en rencontrer), mais pour la beauté de l’escalade sur la totalité de l’itinéraire. Après un départ un peu exigeant, les mouvements s’enchainent avec beaucoup de fluidité, et si l’on est un peu juste, l’équipement abondant permettra de réduire la difficulté obligatoire.

Topo porno star

Porno star à la roca Alta
Album : Porno star à la roca Alta

2 images
Voir l'album

Première ascension :J. Armengol en 1993.

Accès voiture :De France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Suivre la N230 jusqu’à Puente de Montanana où l’on prend à gauche en direction de Tremp sur la C1311. Prendre à droite en arrivant sur la C13 en direction de Balaguer. Juste après le petit village de Cellers, prendre à gauche vers Llimiania. Ne pas aller au village, mais prendre à droite pour passer à Sant Marti de Marcedana. Au croisement suivant, prendre à droite vers Villanova de Meia. Après avoir passés le défilé de la roca dels Arcs puis la fontaine de la Figuera, prendre une piste à droite qui mène à l’ermitage de la Mare de Deu (panneau). Prendre à droite à la bifurcation avant l’ermitage pour longer des champs. Prendre à droite une autre piste après être passé à proximité de deux maisons. La suivre jusqu’à son terminus, parking.

Accès pédestre :Un sentier balisé en rouge débute juste en face du parking, il mène en 20 minutes au pied de la roca Alta. Longer le pied de la paroi vers la droite jusqu’à l’aplomb de deux toits triangulaires séparés par un éperon. La voie débute dans un mur raide au-dessus d’un arbre qui permet d’aller mousquetonner le premier point. A gauche se trouve un éperon très caractéristique (voie Lluna de dia).

Descente :En 3 rappels dans la voie : R4, R3, R2.

Difficultés :6b+ max., 5 oblig. La voie est peu soutenue. Itinéraire évident.

Equipement :La voie est très bien équipée sur gougeons.

Matériel :14 dégaines plus les relais, encordement à 50 mètres.

Hauteur de la voie :105 mètres pour 4 longueurs.

Altitude sommet :1250 mètres environ.

Horaire :2 heures.

Topo :« Villanova de Meia y zonas cercanas » de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir :Bar-hôtel-restaurant Cirera à Villanova de Meia (dans le bas de la ville). En chambres ou dortoir, possibilité de demi-pension, pas de gestion libre. Topos disponibles dans des classeurs. Petit dépôt de matériel d’escalade à la vente.

31 octobre, 2009

KOLLEGATS A COLLEGATS (29 octobre 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:04

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, paroi del Pesso, face Sud-Est,

Kollegats

Voie très recommandable assez raide dans sa première partie puis qui se couche un peu pour franchir une série de dalles de conglomérats entrecoupées de courts ressauts plus raides. Elle fait partie des voies à faire parmi le large choix que propose la paroi del Pesso. La voie est bien équipée avec un petit bémol au départ de L4 où il manque apparemment un piton, ce qui rend l’escalade engagée sur une quinzaine de mètres. Le rocher est très bon sur l’ensemble de l’itinéraire.

Topo Kollegats

Kollegats à Collegats
Album : Kollegats à Collegats

6 images
Voir l'album

Première ascension :Gute, Mario Ollé, Colomot et R. Valls en décembre 1998.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 3 ou 4 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre :Il est évident, suivre le sentier de la « cueva del serpent » (panneau) jusqu’à ce qu’il longe la paroi vers la gauche. Repérer un énorme surplomb triangulaire orangé (départ de la voie Cosmos 1402), la voie débute une cinquantaine de mètres à sa gauche. On atteint le pied en suivant une vague sente au milieu de la végétation (10 minutes).

Descente :Assez rapide à pied par un cheminement câblé. Pour l’atteindre, du sommet de la voie on remarque sur la gauche un large éperon presque plat. On l’atteint en remontant au dessus du sommet de la voie pour trouver une sente qui part vers la gauche et rejoint l’éperon. On le suit jusqu’à son extrémité où l’on trouve une série de câbles et de chaînes que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (1 heure).

Difficultés :7a max (très court), 5+ obligatoire. Les pas les plus difficiles sont souvent courts et bien protégés. Le rocher est très bon sur l’ensemble de l’itinéraire. L’itinéraire est évident.

Equipement :La voie est bien équipée en goujons. Seule exception, les 15 premiers mètres de la 4ème longueur où il manque apparemment un piton, ce qui rend l’escalade engagée dans ce passage.

Matériel :12 dégaines plus les relais. Friends et coinceurs inutiles. Ça passe juste avec 50 mètres.

Hauteur de la voie :340 mètres. 7 longueurs.

Altitude sommet : ?

Horaire :3 heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.

Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

 

23 juin, 2009

Sacamolla à la paroi d’Escales (07 juin 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 15:44

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Paroi d’Escales, village de Sopeira,

Voie : « Sacamolla »

La voie suit une évidente et rare fissure dans cette paroi compacte au rocher superbement sculpté. L’ambiance est rendue particulière voire un peu opréssente par la proximité du barrage d’Escales. L’escalade est divertissante et rapide, le très bon équipement sur gougeons en fait une voie idéale pour un apprentissage des voies de plusieurs longueurs. L’escalade est tout de même un peu moins belle et plus végétative que dans sa proche voisine “Espero dels elfos”.

Topo Sacamolla

Sacamolla
Album : Sacamolla

3 images
Voir l'album

Première ascension :

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. La paroi d’Escales se situe juste sous le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking. On peut également se garer au niveau du barrage (à la sortie du tunnel) et emprunter l’itinéraire de descente ci-dessous pour accéder au pied de la paroi.

Accès pédestre :Traverser le pont et suivre la route goudronnée vers la gauche qui passe sous une arche naturelle et amène à l’entrée d’une galerie électrique. Passer le parapet juste à gauche de cette entrée et suivre une sente évidente qui mène au pied de la paroi d’Escales. Remonter l’escalier sur 2 lacets, l’attaque se situe juste au niveau du second. Pour un accès par le barrage, voir la description de la descente ci-dessous (10 minutes de la voiture).

Descente :Suivre la vire câblée vers la gauche et s’engager dans la première galerie sur la droite. Quand elle se divise, prendre la branche de droite. A la sortie, au dessus du lac, prendre la petite vire câblée vers le droite. Elle conduit à un large chemin qui ramène vers la gauche à l’extrémité du barrage. Descendre en aval du barrage par une échelle jusqu’à une plate-forme. De là, une corde fixe dans une dalle amène au sommet des escaliers creusés dans la paroi. On les suit jusqu’à l’attaque (attention ils sont en mauvais état et par endroit envahis par la végétation). Compter 30 minutes jusqu’à la voiture.

Difficultés :5+ maxi et obligatoire. L’escalade est plutôt en fissure peu athlétique sauf la dernière longueur plus raide.

Equipement :La voie est entièrement équipée en gougeons dans les longueurs et aux relais. Ceux-ci ne sont pas équipés pour le rappel.

Matériel :10 dégaines plus les relais, éventuellement une ou deux grandes sangles, coinceurs optionnels. Frontale pour la descente dans le tunnel.

Hauteur de la voie :180 mètres pour 5 longueurs.

Horaire :2 heures.

Topo :Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

1 juin, 2009

DISCOVERY A COLLEGATS (31 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:54

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Région de la Pobla de Segur, défilé de Collegats, Roca del Pesso, face Est,

Voie : « Discovery »

Voie beaucoup plus enthousiasmante que sa voisine de gauche « el ultimo buril », l’escalade y est plus intéressante et surtout plus continue. Par contre, l’équipement y est beaucoup moins abondant, surtout dans les longueurs plus faciles, rendant l’escalade un peu engagée. L’escalade est variée, de la dalle, et quelques passages plus toniques. Petit bémol : le jardin que l’on traverse dans la 4ème longueur qui coupe un peu l’élan.

Topo Discovery

Discovery
Album : Discovery

5 images
Voir l'album

Première ascension :R, Bresco en 1992.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Il est évident. La voie est visible du petit parking. L’attaque de la voie se situe une trentaine de mètres à gauche d’un dièdre cheminée qui raye toute la paroi et qui marque un changement d’orientation de celle-ci. Sa partie gauche est constituée de dalles grises. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb du couloir encombré de végétation (on se trouve alors non loin de 2 poteaux électriques un peu plus haut). Il faut alors trouver une sente qui se faufile à travers les buis jusqu’au pied de la paroi. Le premier point se situe à une dizaine de mètres de haut et est peu visible (10 – 15 minutes).

Descente :Rapide, du sommet de la voie, traverser vers la gauche pour trouver le sommet d’une descente équipée de câbles et de chaînes qui ramène non loin des poteaux électriques aperçus lors de l’approche et du sentier d’accès (30 minutes).

Difficultés :6a max, 5+ obligatoire. L’escalade n’est pas soutenue sur de belles dalles grises, mais certains passages plus raides sont un peu plus physiques.

Equipement :La voie est équipée de spits de 8 mm avec de petites plaquettes qui se confondent avec le rocher. Il y en a peu, surtout dans les longueurs plus faciles. Cela rend l’itinéraire peu commode à suivre surtout dans les dalles au dessus du jardin qui sont vastes et sans ligne de faiblesse. Les relais sont très peu visibles.

Matériel :10 dégaines plus les relais, un petit jeu de coinceurs et de friends petits et moyens, corde de 50 mètres. Le rocher compact ne permet pas de rajouter beaucoup de matériel.

Hauteur de la voie :330 mètres. 8 ou 9 longueurs (1er relais facultatif).

Horaire :3 heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

30 mai, 2009

EL ULTIMO BURIL A COLLEGATS (28 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 22:17

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Région de la Pobla de Segur, défilé de Collegats, Roca del Pesso, face Est,

Voie : « el ultimo buril »

Cette voie n’oppose pas beaucoup de difficultés mise à part la première longueur qui est assez soutenue et athlétique et dans la dernière longueur qui est la plus belle. Le reste est assez décousu et un peu décevant. Le rocher, un beau conglomérat gris, est de bonne qualité. Cette voie aura du mal à rivaliser avec sa non loin voisine « Tanger » mais peut quand même occuper une petite journée un peu plus « détente ».

topo el ultimo buril

el ultimo buril
Album : el ultimo buril

4 images
Voir l'album

Première ascension :R. Sanchez et C. Hurtado en 1990.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre :Il est évident. La voie est visible du petit parking. L’attaque de la voie se situe une centaine de mètres à gauche d’un dièdre cheminée qui raye toute la paroi. Sa partie gauche est constituée de dalles grises. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb de la voie (on se trouve alors non loin de 2 poteaux électriques un peu plus haut). Il faut alors trouver une sente qui se faufile à travers les buis jusqu’au pied de la paroi. Une flèche est gravée à l’attaque, le premier point est un spit de 8 mm muni d’une plaquette artisanale rouillée (10 minutes).

Descente : Rapide, du sommet de la voie, traverser d’une cinquantaine de mètres vers la gauche pour trouver le sommet d’une descente équipée de câbles et de chaînes qui ramène non loin des poteaux électriques aperçus lors de l’approche et du sentier d’accès (30 minutes).

 

Difficultés :5+ max et obligatoire. La dernière mais surtout la première longueur sont à caractère athlétiques, le reste est plutôt une escalade sur les pieds. La voie n’est pas soutenue.

Equipement :La voie est équipée de façon variée : burils, spits de 8 mm avec des plaquettes artisanales, gougeons. L’équipement est bon et suffisant mais certains points paraîssent un peu vieillissants.

Matériel :12 dégaines plus les relais. Friends et coinceurs inutiles.

Hauteur de la voie :300 mètres. 7 longueurs.

Horaire :2 à 3 heures heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

 

6 août, 2008

CERDA-POKORSKI A LA PETITE AIGUILLE D’AMITGES

Classé dans : — topospyreneens @ 18:25

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Petite aiguille d’Amitges, face Est, Encantats,

voie cerda-Pokorski

La voie se situe sur une magnifique aiguille granitique où alternent dièdres et éperons. Elle suit un beau dièdre évident qui raye toute la face Est. Bref, de loin tout invite à une belle escalade. Malheureusement en la parcourant, la présence d’herbe gâche un peu le plaisir, à tel point qu’une sortie par la directissime à partir de la 3ème longueur paraît être un bon compromis. Pour résumer : désherbage et grattage de terre pour pouvoir placer phalanges et friends dans les fissures. Le fait de changer de voie permet d’atteindre le sommet de l’aiguille, ce qui est une belle récompense. Les touffes d’herbe qui obstruent la fissure de la 3ème longueur de la Cerda-Pokorski la rende exposée sans utilisation de piton.

Voilà en ce qui concerne la voie, mais revenons sur le business pseudo-écologique des taxis qui montent jusqu’à 2400 mètres d’altitude à l’intérieur du parc sous prétexte environnemental. Notre surprise fut à la hauteur de notre déception de voir cette horde de 4X4 déverser ses flots de touristes dans un tel lieu, à une telle altitude, dans un tel cadre en plein cœur du parc !!!

Topo Cerda-Podorski 

Cerda-Pokorski à la pte aiguille dAmitges
Album : Cerda-Pokorski à la pte aiguille d'Amitges

4 images
Voir l'album

Première ascension : Joan Cerda et Heinz Pokorski.

Accès voiture : Se rendre à Vielha par la vallée de Luchon puis prendre la direction de la station de ski de Baqueira. Passer le port de la Bonaigua et descendre jusqu’à Esterri d’Aneu. Quelques kilomètres après ce village, prendre à droite la route qui mène à Espot. Se garer à l’entrée du village si l’on souhaite utiliser le service de taxi ou continuer sur 3 kilomètres après le village pour aller se garer à l’entrée du parc (Prat de Pierro) si l’on souhaite marcher.

Accès pédestre :

Plusieurs possibilités pour se rendre au refuge d’Amitges en fonction de l’effort consenti et du porte-monnaie :

-         Si on est garé à l’entrée du parc, suivre l’excellent sentier fléché qui mène à l’étang de Sant Maurici. Il continue en longeant

le lac par la droite puis monte en passant à proximité d’une cascade pour rejoindre une piste que l’on suit jusqu’au refuge (2

heures à 2 heures 30).

-         Un service de taxi propose plusieurs formules, la plus simple et la plus onéreuse : ils vous amènent au refuge. Ils peuvent

également vous conduire à l’étang de Sant Maurici d’où l’on gagne le refuge en 1 heure.

Du refuge, continuer tout droit sur la piste en laissant sur la droite celle qui mène au barrage. A son terminus, descendre légèrement pour franchir le ruisseau, un sentier part en face sur la droite en direction du col d’Amitges. On le suit jusqu’à l’aplomb de la face Est des aiguilles d’Amitges. On rejoint alors au mieux le pied de la voie par une pente d’herbe et d’éboulis raides, 30 à 45 minutes du refuge. La voie est facilement repérable grâce au dièdre qui raye toute la face qui en est le fil conducteur. Il se situe juste à gauche d’un autre immense dièdre qui borde le bord gauche d’un aiguille décollée : el Casco.

 

Descente : Du sommet de l’aiguille, faire un petit rappel de 8 mètres en direction de la grande aiguille. Il dépose sur une énorme vire à l’extrémité de laquelle on trouve un second relais qui permet de faire un rappel de 50 mètres versant ouest. Une vire étroite part vers la gauche (cairn) et permet de désescalder les derniers mètres. Descendre en direction de l’étang de Munyidera où l’on retrouve le chemin d’accès.

Descriptif des longueurs :

L1 : remonter le dièdre sur 45 mètres. On n’en quitte le fond qu’à mi-longueur pour contourner une sorte d’énorme bloc par la droite. 5+,

sortie herbeuse peu agréable, nombreux pitons.

L2 : continuer toujours par le dièdre parfait qui continue. 5, fissures bouchées par l’herbe, nombreux pitons. Relais sur une bonne vire 5 mètres

après la sortie du dièdre, 25 mètres.

L3 : monter à droite du relais par un petit ressaut (piton) qui mène à une vire herbeuse, la Cerda-Pokorski continue par le dièdre herbeux au

dessus. On peut continuer par la directissime en traversant à gauche sur la vire et en continuant droit au dessus par un système de dièdres faciles

et évident jusqu’à une bonne vire 15 mètres sous l’arête. Relais sur gougeons, 50 mètres, III+.

L4 : franchir le court dièdre au-dessus du relais et remonter à droite une profonde cheminée à coincements (4, 1 piton) jusqu’à l’arête (relais

sur chaîne). Passer versant ouest et contourner par la droite un gendarme pour faire relais sur friends sur une bonne vire, 30 mètres.

L5 : remonter le dièdre pour rejoindre l’arête et continuer à gauche jusqu’au sommet de l’aiguille. 4, 20 mètres.

 

Difficultés : 5+ max. et obligatoire rendu délicat par la présence d’herbe. La voie n’est soutenue que dans les 2 premières longueurs.

Equipement : Tous les relais sont sur gougeons à part celui sur l’arête qui se fait sur friends. Les 2 premières longueurs sont bien pourvues en pitons, il y en a peu ensuite.

Matériel : 10 dégaines plus les relais, rappel de 50 mètres. Un jeu de friends jusqu’au camalot n°2, un jeu de coinceurs. Les pitons ne sont pas utiles sauf si l’on continue par la Cerda-Pokorski.

Hauteur de la voie : 140 mètres.

Altitude sommet :

Horaire : 2 à 3 heures.

Topo : Roca caliente en los pirineos (volume III) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

Où dormir : Refuge d’Amitges, tout proche, bon accueil et bonne nourriture. Très fréquenté par les randonneurs en période estivale.

24 mai, 2008

COSMOS 1402 A COLLEGATS

Classé dans : — topospyreneens @ 12:22

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, Moles del Pesso, face est,

voie Cosmos 1402

Voie abordable (6a+ max., 5+ oblig.), assez rapide malgré ses 340 mètres de dénivelée. Les 2 premières longueurs sont vraiment belles (malgré un rocher qui demande de l’attention dans la première). La 2ème longueur est très raide voire en léger dévers sur de bonnes prises. Le reste se couche un peu et l’escalade est plus décousue avec de beaux passages alternant avec des zones couchées en rocher plus moyen. Mention spéciale pour le dièdre de la 8ème longueur magnifique. Les 15 premiers mètres de la 5ème longueur (4+) sont très expo, il manque apparemment un piton (possibilité de mettre un coinceur dans une strate horizontale), sinon l’équipement est irréprochable.

topo cosmos 1402

Cosmos 1402 à Collegats
Album : Cosmos 1402 à Collegats

5 images
Voir l'album

Première ascension : Fabian Margenats et César P. Hurtado en 1986, rééquipée par César P. Hurtado.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Il est évident. L’attaque de la voie se situe juste au dessus d’un énorme bloc adossé à la paroi sous un énorme surplomb orange triangulaire visible du parking. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb de la voie que l’on atteint à vue à travers des arbustes. R0 se trouve au sommet du bloc accolé, (10 minutes).

Descente : Assez rapide à pied par un cheminement câblé. Pour l’atteindre, du sommet de la voie on remarque sur la gauche un large éperon presque plat. On l’atteint en remontant au dessus du sommet de la voie pour trouver une sente qui part vers la gauche et rejoint l’éperon. On le suit jusqu’à son extrémité où l’on trouve une série de câbles et de chaînes que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (1 heure).

Difficultés : 6a+ max, 5/5+ obligatoire. Les 2 premières longueurs sont les plus raides, la suite est plus couché et rapide. Le rocher est très bon dans l’ensemble mis à part quelques courts passages.

Equipement : La voie est très bien équipée en goujons et quelques pitons. Seule exception, les 15 premiers mètres de la 5ème longueur où il manque un piton, il est possible de mettre un petit coinceur dans une strate horizontale ou bien prendre un piton plat.

Matériel : 11 dégaines plus les relais. Un petit coinceur ou un piton plat pour L5 si on ne veut pas trop engager.

Hauteur de la voie : 340 mètres. 10 longueurs.

Horaire : 4 à 5 heures.

Topo : Roca y agua (introuvable).

Où dormir : Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.

Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

6 mai, 2008

SOSSIS ET PATISANTS A COLLEGATS

Classé dans : — topospyreneens @ 9:38

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, Moles del Pesso,

voie Sossis et patisants

Voie facile et rapide pour occuper une demie-journée. Elle est située juste à droite des câbles de descente. Equipement bon et suffisant (prévoir 2 sangles pour les arbres de la 1ère longueur). L’escalade est en dalles couchées avec quelques ressauts plus raides. Le rocher : conglomérat gris, est excellent. Cette voie est tout de même décevante si on la compare aux beaux itinéraires alentours.

 Topo sossis et patisants

Sossis et Patisants à Collegats
Album : Sossis et Patisants à Collegats

5 images
Voir l'album

Première ascension : Rosanna Gomez et Luis Alfonso en mars 2000, rééquipée en goujeons par Magon, Edu Gomez et Luis Alfonso en 2003.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Suivre le bon sentier qui part en direction de Sant Pere de les Malesses (panneau). Il monte vers la gauche en direction d’une sorte de col avec un poteau électrique. La voie se situe juste à l’aplomb du col, une vingtaine de mètres à droite des câbles de descente (15 minutes). Deux gougeons à droite d’un dièdre bien marqué marquent le début de la voie.

Descente : Les relais ne sont pas équipés pour une descente en rappels. Au sommet de la voie, on rejoint immédiatement par une traversée à gauche de 20 mètres le haut de la descente câblée que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (45 minutes à 1 heure).

Difficultés : 5 maxi. et obligatoire. La voie se déroule dans des dalles couchées et est peu soutenue.

Equipement : La voie est bien équipée en goujons.

Matériel : 8 dégaines (dont des longues) plus les relais. Les coinceurs ne sont pas nécessaires. Prévoir 2 sangles pour les arbres de la première longueur.

Hauteur de la voie : 260 mètres pour 5 longueurs.

Horaire : 1 heure 30 à 2 heures.

Topo : Roca y agua (introuvable).

Où dormir : Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension. Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

12

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...