Topos versant espagnol

  • Accueil
  • > Recherche : tunnel vielha en coupe

10 novembre, 2013

JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013)

Classé dans : — topospyreneens @ 18:14

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Ribagorça, défilé d’Escales,

pic de San Cugat, versant Sud,

« Jamon de pato » ED/600 m

Il s’agit d’un très bel itinéraire, par sa longueur et par la beauté de l’escalade. Les jardins traversés se font vite oublier. Il faudra être à l’aise sur les pieds pour l’apprécier à sa juste valeur. L’équipement est bon, parfois un peu espacé dans les longueurs plus faciles. Malgré la longueur, il est possible d’aller assez vite.

JAMON DE PATO A SAN CUGAT (06 novembre 2013) topo-jamon-de-pato-a-san-cugat-300x225

Première ascension : Xavi Buxo et Luis Alfonso en avril 1999.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Contourner la centrale électrique par la droite, on trouve derrière celle-ci un chemin aménagé. Le suivre, en bas des marches en bois, prendre à gauche une sente balisée en rouge qui remonte un ruisseau asséché jusqu’à l’aplomb de la voie que l’on rejoint directement, au mieux, à travers la végétation (20 minutes).

Descente : Du sommet de la voie, rejoindre facilement le fil de l’arête que l’on suit peu de temps vers l’Est, on rencontre sur celle-ci un arbre avec un relais. Faire un rappel de 50 mètres versant nord. En bas de celui-ci, traverser le plateau vers l’ouest pour atteindre un vallon que l’on descend intégralement jusqu’à la route (éboulis raides). Dans le bas du vallon il faut faire 2 rappels (20 puis 30 mètres) pour descendre une sorte de canyon. Lors de notre passage, le premier relais avait disparu emporté par un ravinement, nous avons laissé une lunule de rocher rive droite sans maillon. Le second relais est sur spits (compter 1 heure)

Difficultés : 7a max, 6b obligatoire. La voie n’est pas continue bien que soutenue dans sa première moitié, elle est coupée par une zone médiane facile. La dernière partie est beaucoup plus facile et « roulante ».

Equipement : La voie est équipée en gougeons de 8 mm aux relais et dans les longueurs.

Matériel : 14 dégaines plus les relais. Prendre 2 ou 3 friends petits et moyens, il est possible de s’en passer avec un peu de moral. Encordement à 60 mètres confortable (L12 fait 55 bons mètres).

Hauteur de la voie : 590 mètres. 13 longueurs.

Horaire : 5 à 6 heures pour la voie.

Détail des longueurs : L’itinéraire est sans problème. Pour traverser le jardin de L7 bien monter en ascendance à droite au plus facile jusqu’à l’aplomb d’un mur où les gougeons de la suite sont visibles. L9, L10 et L11 peuvent se faire corde tendue, il faut viser un très bel éperon de rocher gris où se situe L12.

Topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

30 octobre, 2010

JORDI-ANDREU A SANT LLORENC DE MONTGAI (17 octobre 2010)

Classé dans : — topospyreneens @ 9:36

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Sant Llorenç de Montgai

Pared de l’Os, face Sud

Voie Jordi-Andreu

Les parois de Sant Llorenç de Montgai sont un monde à part, toutes proches d’un grand axe routier et d’une ville importante (Balaguer), on est frappé par la tranquillité et la sérénité des lieux. Le climat y est très clément alors qu’il fait froid quelques kilomètres au Nord, le lac et le petit village tout proche donnent aux parois un côté enchanteur. Il est bien normal que la voie proposée ici soit devenue une classique de la paroi de l’Os, l’escalade y est très belle et variée et se déroule sur un calcaire ocre peu commun. Malgré des cotations qui paraissent abordables, l’escalade s’y est révélée exigeante et parfois un peu engagée.

Topo Jordi-Andreu

Première ascension :J. Vidal et A. Cots en 1972.

Accès voiture :De France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Suivre la N230 jusqu’à Puente de Montanana où l’on prend à gauche en direction de Tremp sur la C1311. En arrivant sur la C13, prendre à droite en direction de Balaguer. Passer le défilé des Terradets, peu après prendre la direction de Balaguer par Camarasa. Juste après ce village, prendre à droite en direction de Sant Llorenç de Montgai. La paroi de l’Os est la première que l’on rencontre sur la droite. Se garer sur le bord de la route quand celle-ci commence à longer la falaise.

Accès pédestre :Difficile de faire plus court : traverser la route, vous y êtes. La voie débute à l’extrémité droite d’une vire au-dessus de laquelle se trouve un secteur de couennes. A droite, la paroi tourne légèrement pour s’éloigner de la route.

Descente :Du dernier relais, descendre par une sente sur le versant opposé, on arrive sur un sentier horizontal que l’on suit vers la droite. Le quitter peu après pour prendre une sente à gauche (cairn) qui amène à une piste et rapidement à la route (15 minutes).

Difficultés :6a max., 5+ oblig., les cotations nous ont paru plutôt sévères. L’itinéraire est évident malgré la présence d’autres voies qui le coupent.

Equipement :La voie est bien équipée sur gougeons aux relais et dans les longueurs. Un peu d’engagement dans la 4ème longueur.

Matériel :10 dégaines plus les relais. Encordement à 50 mètres. 2 ou 3 friends petits et moyens pourront être placés si l’on est un peu juste.

Hauteur de la voie :180 mètres pour 5 longueurs.

Horaire :2 heures pour la voie.

Topo :Pas de topo édité à ce jour, un très bon article est paru dans la revue Cordée.

Où dormir :Auberge au village de Sant Llorenç de Montgai. Coin cuisine ou possibilité de demi-pension.

31 octobre, 2009

KOLLEGATS A COLLEGATS (29 octobre 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:04

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Collegats, paroi del Pesso, face Sud-Est,

Kollegats

Voie très recommandable assez raide dans sa première partie puis qui se couche un peu pour franchir une série de dalles de conglomérats entrecoupées de courts ressauts plus raides. Elle fait partie des voies à faire parmi le large choix que propose la paroi del Pesso. La voie est bien équipée avec un petit bémol au départ de L4 où il manque apparemment un piton, ce qui rend l’escalade engagée sur une quinzaine de mètres. Le rocher est très bon sur l’ensemble de l’itinéraire.

Topo Kollegats

Kollegats à Collegats
Album : Kollegats à Collegats

6 images
Voir l'album

Première ascension :Gute, Mario Ollé, Colomot et R. Valls en décembre 1998.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 3 ou 4 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre :Il est évident, suivre le sentier de la « cueva del serpent » (panneau) jusqu’à ce qu’il longe la paroi vers la gauche. Repérer un énorme surplomb triangulaire orangé (départ de la voie Cosmos 1402), la voie débute une cinquantaine de mètres à sa gauche. On atteint le pied en suivant une vague sente au milieu de la végétation (10 minutes).

Descente :Assez rapide à pied par un cheminement câblé. Pour l’atteindre, du sommet de la voie on remarque sur la gauche un large éperon presque plat. On l’atteint en remontant au dessus du sommet de la voie pour trouver une sente qui part vers la gauche et rejoint l’éperon. On le suit jusqu’à son extrémité où l’on trouve une série de câbles et de chaînes que l’on suit jusqu’en bas de la paroi (zone peu raide, pas de rappel nécessaire). On retrouve alors le sentier de la grotte du serpent que l’on suit vers la gauche et qui ramène en quelques minutes à la voiture (1 heure).

Difficultés :7a max (très court), 5+ obligatoire. Les pas les plus difficiles sont souvent courts et bien protégés. Le rocher est très bon sur l’ensemble de l’itinéraire. L’itinéraire est évident.

Equipement :La voie est bien équipée en goujons. Seule exception, les 15 premiers mètres de la 4ème longueur où il manque apparemment un piton, ce qui rend l’escalade engagée dans ce passage.

Matériel :12 dégaines plus les relais. Friends et coinceurs inutiles. Ça passe juste avec 50 mètres.

Hauteur de la voie :340 mètres. 7 longueurs.

Altitude sommet : ?

Horaire :3 heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.

Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

 

1 juin, 2009

DISCOVERY A COLLEGATS (31 mai 2009)

Classé dans : — topospyreneens @ 21:54

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Région de la Pobla de Segur, défilé de Collegats, Roca del Pesso, face Est,

Voie : « Discovery »

Voie beaucoup plus enthousiasmante que sa voisine de gauche « el ultimo buril », l’escalade y est plus intéressante et surtout plus continue. Par contre, l’équipement y est beaucoup moins abondant, surtout dans les longueurs plus faciles, rendant l’escalade un peu engagée. L’escalade est variée, de la dalle, et quelques passages plus toniques. Petit bémol : le jardin que l’on traverse dans la 4ème longueur qui coupe un peu l’élan.

Topo Discovery

Discovery
Album : Discovery

5 images
Voir l'album

Première ascension :R, Bresco en 1992.

Accès voiture :En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et juste à la sortie, prendre à gauche la direction de Pobla de Segur. Traverser Pobla en direction de Sort. Quelques kilomètres plus loin, on entre dans le défilé de Collegats. Une centaine de mètres après la sortie du premier tunnel, repérer à gauche une interruption dans le rail de sécurité qui laisse la place pour 2 voitures (panneau indicateur : « cueva del serpent »). Si les 2 places sont prises, il faudra se garer un peu avant sur la vieille route qui évite le tunnel par l’extérieur (on peut la prendre aux deux entrées du tunnel).

Accès pédestre : Il est évident. La voie est visible du petit parking. L’attaque de la voie se situe une trentaine de mètres à gauche d’un dièdre cheminée qui raye toute la paroi et qui marque un changement d’orientation de celle-ci. Sa partie gauche est constituée de dalles grises. Pour l’atteindre, on suit le sentier de la grotte du serpent (panneau) jusqu’à l’aplomb du couloir encombré de végétation (on se trouve alors non loin de 2 poteaux électriques un peu plus haut). Il faut alors trouver une sente qui se faufile à travers les buis jusqu’au pied de la paroi. Le premier point se situe à une dizaine de mètres de haut et est peu visible (10 – 15 minutes).

Descente :Rapide, du sommet de la voie, traverser vers la gauche pour trouver le sommet d’une descente équipée de câbles et de chaînes qui ramène non loin des poteaux électriques aperçus lors de l’approche et du sentier d’accès (30 minutes).

Difficultés :6a max, 5+ obligatoire. L’escalade n’est pas soutenue sur de belles dalles grises, mais certains passages plus raides sont un peu plus physiques.

Equipement :La voie est équipée de spits de 8 mm avec de petites plaquettes qui se confondent avec le rocher. Il y en a peu, surtout dans les longueurs plus faciles. Cela rend l’itinéraire peu commode à suivre surtout dans les dalles au dessus du jardin qui sont vastes et sans ligne de faiblesse. Les relais sont très peu visibles.

Matériel :10 dégaines plus les relais, un petit jeu de coinceurs et de friends petits et moyens, corde de 50 mètres. Le rocher compact ne permet pas de rajouter beaucoup de matériel.

Hauteur de la voie :330 mètres. 8 ou 9 longueurs (1er relais facultatif).

Horaire :3 heures.

Topo :Roca y agua (introuvable).

Où dormir :Auberge à Cellers. C’est un peu loin (30 minutes en voiture), mais elle est bon marché et il possible de trouver tous les topos de la région. Possibilité de se faire à manger ou de prendre la demi-pension.Camping à l’entrée du défilé de Collegats sur la commune de Pobla de Segur.

24 février, 2008

CALCOTETS AU PIC DE SAN CUGAT

Classé dans : — topospyreneens @ 21:37

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Contreoforts du pic de sanCugat, face Sud,

voie Calçotets

Ceux qui auraient pu être un peu déçus par cette immense paroi de San Cugat, devraient aller essayer celle-ci. Contrairement à quelques unes de ses voisines dont l’élan est parfois coupé par des vires et des zones couchées « Calçotets » parcourt d’un seul jet 320 mètres de dalles et murs parfaitement sculptés. C’est à coup sûr, la plus élégante qu’il m’est été donné de parcourir sur cette paroi.

Topo calcotets 

Calçotets au pic de San Cugat
Album : Calçotets au pic de San Cugat

5 images
Voir l'album

Première ascension : Ademir Castillo et Luis Alfonso en mars 2006.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite. Un sentier balisé en rouge part sur la gauche derrière la centrale. Il remonte un petit vallon en se rapprochant peu à peu de la paroi. On le quitte au niveau d’une dépression une centaine de mètres avant l’aplomb de la voie que l’on atteint au mieux (quelques pas d’escalade faciles). L’attaque se situe dans une dalle grise assez caractéristique, gougeons rouges visibles (20 à 30 minutes).

Descente : En 6 rappels dans la voie : R8, R7, R6, R5, R3, R1.

Difficultés : 6c max. 5+ obligatoire. Les pas les plus durs sont en dalles.

Equipement : La voie est entièrement équipée en gougeons de 8 et 10 mm dans les longueurs et de 2 gougeons de 10mm à tous les relais.

Matériel : 17 dégaines plus les relais, nous avons utilisé les camalots n°1 et 2 dans les sections plus faciles où les points sont parfois plus éloignés. Cordes de 50 mètres.

Hauteur de la voie : 320 mètres, 8 longueurs dont certaines font 50.

Horaire : 3 à 4 heures.

Topo : Diffusé sur onaclimb.com, pour situer la voie, on peut consulter le topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo. Elle est juste à gauche de « Jamon de pato ».

1 janvier, 2008

OS MANTENIDOS AU PIC DE SAN CUGAT

Classé dans : — topospyreneens @ 21:58

Vous souhaitez découvrir la montagne accompagné par un guide de haute-montagne, c’est par ici.

Pic de san Cugat, face sud,

voie Os mantenidos 

Voici une voie assez longue (plus de 600 mètres) mais dont le parcours se révèle assez rapide grâce à des portions faciles. Le rocher, calcaire ocre très adhérent, est magnifique et bon. La végétation parfois présente ne gâche pas l’élan de la voie. Quelques longueurs dans le premier tiers ont un caractère un peu engagé.

Topo os mantenidos 

Os mantenidos au pic de sanCugat
Album : Os mantenidos au pic de sanCugat

3 images
Voir l'album

Première ascension : Toni Casas, Cisco Gasco et Luis Alfonso en 1993.

Accès voiture : En venant de France, passer la frontière à Fos et continuer pour passer le tunnel de Vielha. Continuer sur la N230 en direction de Lleida, passer Pont de Suert et longer le lac d’Escales. Le pic de San Cugat se situe juste après le barrage sur la gauche. Prendre la direction du village de Sopeira et continuer tout droit jusqu’au pont qui franchit la rivière au pied des falaises, parking.

Accès pédestre : Bien repérer l ‘attaque et l’itinéraire depuis le village de Sopeira. Traverser le pont et prendre à droite vers la centrale électrique. La contourner par la droite et partir à gauche dans un petit vallon que l’on remonte. Se diriger ensuite à vue vers le pied de la voie caractérisé par une dépression dans la face surmontée par une dalle claire caractéristique. Flèche au départ (20 à 30 minutes).

Descente : Du sommet de la voie, suivre l’arête aérienne mais facile vers l’est, on rencontre sur celle-ci un arbre avec un relais. Faire un rappel de 50 mètres versant nord. En bas de celui-ci, traverser le plateau vers l’ouest pour atteindre un vallon que l’on descend intégralement jusqu’à la route (éboulis raides). Dans le bas du vallon il faut faire 2 rappels équipés (20 puis 30 mètres) pour descendre une sorte de canyon.

Difficultés : 7a max, 6a+ obligatoire. La voie n’est pas continue, elle est coupée par une zone médiane facile, les 150 derniers mètres le sont aussi dans un rocher qui demande de l’attention.

Equipement : La voie est équipée en spits de 8 mm et gougeons de 10 mm dans toutes les longueurs en dalles. Le reste est à équiper. La première partie jusqu’à la zone médiane est assez engagée.

Matériel : 16 dégaines plus les relais. Prendre un jeu de coinceurs ainsi que quelques friends petits et moyens. Les clous ne sont pas nécessaires.

Hauteur de la voie : 665 mètres. 14 longueurs, attention certaines font 60 mètres.

Horaire : 5 à 7 heures.

Détail des longueurs :

L1 : 3-4, 60 mètres      L2 : 5, 40 mètres         L3 : 6a, 45 mètres

L4 : 5+, 50 mètres       L5 : 4+, 45 mètres       L6 : 3, 45 mètres

L7 : 3, 35 mètres         L8 : 6a, 50 mètres        L9 : 4+, 35 mètres

L10 : 7a, 50 mètres      L11 : 6b+, 50 mètres   L12 : 4, 60 mètres

L13 : 5, 60 mètres       L14 : 3, 40 mètres.

Descriptif :

Je ne décrirai ici que les passages caractéristiques où il est possible de se tromper.

L1 : à la base de la voie remonter dans la dépression caractéristique puis légèrement vers la gauche en direction de la dalle claire

caractéristique où l’on rencontre les spits.

L5 : monter droit au dessus du relais jusqu’à une vire que l’on traverse légèrement vers la droite en direction d’un dalle claire triangulaire.

L6 et L7 : remonter droit une sorte d’éperon peu marqué bordé par 2 couloirs.

L9 : partir en ascendance à gauche pour rejoindre un fissure qui mène à une vire que l’on suit vers la gauche jusqu’au relais

L12, L13 et L14 : partir franchement à droite au début de L12 puis droit au dessus au mieux (zone facile mais un peu délitée).

Topo : Roca caliente en los pirineos (vol. 1) de Luis Alfonso et Xavier Buxo.

 

Media Basket |
Avenir Sportif de Kasserine |
rastafariteam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | il court il court l'échassi...
| Comité Départemental de Spé...
| Qi Gong et arts internes de...